Famille d’OZOUVILLE

Ils portent : « de gueules à la lame d’épée d’argent, accompagnée de six losanges d’argent ».

Bernardin d’OZOUVILLE épouse Jeanne BEAUGENDRE, d’où : Robert, qui suit.

Robert d’OZOUVILLE épouse, le 10 avril 1520, Marie d’AVOYNE, d’où : Robert, qui suit.

Robert d’OZOUVILLE épouse Thomasse de la HAYE, d’où : Gaultier, qui suit.

Gaultier d’OZOUVILLE épouse, le 13 octobre 1573, Gironne du MONCEL, fille de Robert, d’où : Jean, qui suit.

Jean d’OZOUVILLE épouse, en premières noces, par contrat du 25 janvier 1600, Marie DUREVIE, et, en secondes, par contrat du 9 août 1604, Charlotte DOSSIER, d’où : Du second lit : Robert, qui suit.

Robert d’OZOUVILLE, écuyer, sieur du Parc, né à Sainte-Croix-Hague ( Manche ) le 20 août 1616, épouse, à Quettehou ( Manche ) le 16 juin 1648, Roberte de BREVOLLE, d’où : Louis, qui suit.

Louis d’OZOUVILLE épouse, en premières noces, à Cauquigny ( aujourd’hui rattachée à Amfreville –Manche ) le 19 décembre 1678, Françoise BAZAN, fille de François et de Françoise BELLIARD, et, en secondes, après obtention d’une dispense de consanguinité, par contrat du 6 août 1681, Françoise LA NEEZ, fille de Charles et de Françoise LE FILLASTRE, d’où : Du second lit : Robert, qui suit.

Robert d’OZOUVILLE, sieur de Beuzeval, né à Branville ( Manche ) le 11 février 1685, épouse, à Eculleville ( Manche ) le 3 novembre 1722, Françoise Jeanne HEUZE, née à Eculleville le 12 août 1700, décédée le 28 avril 1743, fille de Jacques, sieur de Bréfontaine, et de Jeanne FEUARDENT, d’où : François Robert, qui suit.

François Robert d’OZOUVILLE, né le 24 juin 1726, épouse, après obtention d’une dispense de consanguinité, à Saint-Germain-sur-Ay ( Manche ) le 4 octobre 1756, Jeanne Michelle Gabrielle de CHERENCES, née à Beuzeville-sur-Le-Vey ( aujourd’hui Les Veys – Manche ) le 16 février 1736, décédée à Valognes ( Manche ) le 22 juin 1778, d’où : Robert François, qui suit.

Robert François ( alias François Robert ) d’OZOUVILLE, écuyer, sieur de Beuzeval, capitaine de frégate, chevalier de Saint-Louis, né à Branville le 22 mars 1764, épouse, à Brest ( paroisse Saint-Louis – Finistère ) le 10 février 1789, Anne Constance Charlotte de TREMIGON, née à Dinan ( paroisse Saint-Sauveur - Côtes-d’Armor ) le 23 février 1770, décédée à Bayeux ( Calvados ) le 19 ventôse an XII, fille de Jean Charles César, chevalier de Trémigon, capitaine des vaisseaux du Roi, chevalier de Saint-Louis, et de Marie Anne Josèphe DUMAIN ( 1 ), d’où : François Jean Baptiste, né à Saint-Hélier ( Jersey – Iles Anglo-Normandes – Royaume-Uni ) le 29 mars 1792, déclaré à Bayeux ( Calvados ) le 23 pluviôse an XII, Guillaume François, qui suit, Georges César François, né à Caversham ( comté d’Oxford – Royaume-Uni ) le 16 juillet 1800, déclaré à Bayeux le 23 pluviôse an XII.

Guillaume François d’OZOUVILLE, né à Saint-Hélier ( Jersey – Iles Anglo-Normandes – Royaume-Uni ) le 16 mai 1794, écuyer, sous-préfet de Château-Gontier ( Mayenne ), décédé le 25 janvier 1859, épouse, à Laval ( Mayenne ) le 26 septembre 1825, Marie Lucie de HERCE, née à Laval le 18 janvier 1806, décédée le 5 juillet 1840, fille de Jean François, maire de Laval, chevalier de la Légion d’Honneur, et de Marie de la HAYE ( 2 ), d’où : Alphonse Marie François, qui suit.

Alphonse Marie François d’OZOUVILLE, né à Laval le 7 février 1832, décédé au château de La Roche-Pichemer à Saint-Ouen-des-Vallons ( Mayenne ) le 16 septembre 1908, officier de marine, participe à l’expédition de Chine en 1858, en particulier à la prise des forts du Peï-Ho, chevalier de la Légion d’Honneur, épouse, à Chinon ( Indre-et-Loire ) le 10 février 1863, Marthe JACOB de TIGNE, née en 1843, décédée en 1927, d’où : Georges Alphonse Marie Joseph, né à Laval le 26 décembre 1872, décédé à Montsurs ( Mayenne ) le 20 août 1961, marié, à Ernée ( Mayenne ) le 18 avril 1899, avec Hélène Marie Charlotte des NOS, née à Ernée le 17 avril 1880, décédée à Saint-Ouen-des-Vallons le 25 mai 1944, fille de Charles Amable Gabriel, comte des Nos, et de Louise Marie Désirée de CUMONT.

Notes

( 1 ) de TREMIGON

François de TREMIGON épouse, en 1670, Catherine TROUSSIER, d’où : François Julie, qui suit.

François Julie de TREMIGON épouse, à Plouguernevel ( Côtes-d’Armor ) le 30 juillet 1696, Marie Anne PICOT, d’où : François Louis, qui suit.

François Louis de TREMIGON, enseigne de vaisseau en 1733, épouse, en 1729, Marie Agnès LONGUEVILLE, d’où : Barthélémy Edouard Achille, qui suit en 1., Jean Charles César, qui suit en 2.

1. Barthélémy Edouard Achille de TREMIGON, né à Saint-Méloir ( Côtes-d’Armor ) le 18 mars 1732, capitaine de vaisseau, commandant du vaisseau l’Annibal, dans l’escadre du bailli de SUFFREN, tué à la bataille de La Praya ( Iles du Cap-Vert ) le 16 avril 1781, épouse Magdeleine Françoise Renée de LANCRAU, née vers 1740, décédée à Château-Gontier ( Mayenne ) le 5 mai 1776, d’où : Achille Michel Alexis, né à Saint-Méloir le 15 juillet 1775, décédé à Mée ( Mayenne ) le 23 septembre 1827, marié, à Saint-Sulpice ( Mayenne ) le 9 juillet 1827, avec Marie Joséphine Henriette de CHAVAGNAC, née à Saint-Sulpice-de-Favières ( Essonne ) le 27 floréal an XIII, fille de Anne Henri Frédéric et de Henriette Françoise de MONTECLER ( a ).

2. Jean Charles César de TREMIGON, né à Brest ( paroisse Saint-Louis ) le 11 septembre 1733, lieutenant de vaisseau en 1770, capitaine de vaisseau en 1777, commandant du Bizarre, décédé aux Indes en janvier 1781, chevalier de Saint-Louis en 1771, épouse Marie Anne Josèphe DUMAIN, d’où : Anne Constance Charlotte, mariée avec François Robert d’OZOUVILLE.

( a ) de CHAVAGNAC

Annet Frédéric Henri René de CHAVAGNAC, marquis de Chavagnac, né le 11 novembre 1738, épouse, à Saint-Paterne ( Sarthe ) le 7 octobre 1761, Marie Anne des ECOTAIS, d’où : Anne Henri Frédéric, qui suit en 1., Louis Vigile, qui suit en 2.

1. Anne Henri Frédéric de CHAVAGNAC, né en 1763, major en second du régiment du Perche en 1791, décédé à Saint-Sulpice ( Mayenne ) le 27 juillet 1806, épouse Henriette Françoise de MONTECLER, née en 1769, décédée en 1843, fille de René Georges Marie, mestre de camp de dragons, brigadier des armées du Roi, mestre de camp en second du régiment Royal-Etranger, colonel du régiment de Beauvaisis en 1780/1781, colonel des grenadiers royaux de la Touraine en 1781/1788, maréchal des camps et armées du Roi en 1788, officier à l’armée de CONDE en 1793, et de Hyacinthe Jeanne de MONTECLER (aa ), d’où : Gabriel Jean Georges, né vers 1796, Marie Joséphine Henriette, mariée, en premières noces, avec Achille Michel Alexis de TREMIGON, et, en secondes, à Saint-Sulpice ( Mayenne ) le 24 juin 1839, avec Marie Léandre Théodore de CORNEILLE, né à Rouen ( paroisse Saint-Godard ) le 14 mars 1791, fils de Marie Nicolas et de Marie Louise BOSQUET.

2. Louis Vigile de CHAVAGNAC, né à Blesle en Auvergne en 1765, garde de la Marine, émigré, capitaine de dragons, chevalier de Malte, chevalier de Saint-Louis, épouse, en premières noces, à Saint-Sulpice ( Mayenne ) le 7 mars 1791, Agathe Françoise de MONTECLER, née à Paris ( paroisse Saint-Sulpice ) le 10 septembre 1773, fille de René Georges Marie, mestre de camp de dragons, brigadier des armées du Roi, mestre de camp en second du régiment Royal-Etranger, colonel du régiment de Beauvaisis en 1780/1781, colonel des grenadiers royaux de la Touraine en 1781/1788, maréchal des camps et armées du Roi en 1788, officier à l’armée de CONDE en 1793, et de Hyacinthe Jeanne de MONTECLER ( aa ), et, en secondes, en 1808, Françoise Céleste Alexandrine de CHAVAGNAC, née à Cherbourg ( Manche ) le 1er novembre 1787, décédée à Chéronne-en-Tuffé ( Sarthe ) le 22 août 1854, fille de Gilbert Pierre Alexandre, comte de Chavagnac, garde de la Marine en 1758, capitaine de vaisseau en 1786, commandant en second de la Marine à Cherbourg en 1788, commandant du corps royal des canonniers matelots, et de Jeanne Rosalie du DRENEC, d’où : Du premier lit : Adrienne Anne Adélaïde, née à Londres ( Royaume-Uni ) le 4 décembre 1795, décédée le 20 octobre 1868, mariée avec Bon Charles Henri Euloge de la COULDRE de la BRETONNIERE, officier supérieur des gardes du corps des Rois Louis XVIII et Charles X, colonel de cavalerie, né le 21 novembre 1788, décédé au château de Golleville ( Manche ) le 13 novembre 1869, fils de Louis Bon, garde de la Marine en 1755, capitaine de vaisseau en 1780, premier commandant de la Marine à Cherbourg, chef de division en 1786, et de Jeanne Angélique de BEAURAINS de MONTMORT,

Non rattaché

Gilbert René de CHAVAGNAC, lieutenant de vaisseau, chevalier de Saint-Louis, épouse, en premières noces, Catherine de GRASSE, et, en secondes, à Rochefort ( paroisse Saint-Louis – Charentes-Maritimes ) le 21 janvier 1745, Françoise HARANGER, fille de Pierre, écuyer, sieur du Mesnil Rolland, lieutenant de vaisseau, chevalier de Saint-Louis, et de Henriette GELLOT, d’où : Du second lit : Gilbert Pierre Alexandre, qui suit.

Gilbert Pierre Alexandre de CHAVAGNAC, né à Rochefort le 30 octobre 1745, épouse, en premières noces, Marie GUILLOUET, et, en secondes, à Rumengol ( Finistère ) le 21 octobre 1786, Jeanne Rosalie du DRENEC, d’où : Du second lit : Françoise Céleste Alexandrine, Camille Marie Alexandre, née à Villiers-sur-Marne ( Val-de-Marne ) le 14 février 1796, décédée à Golleville ( Manche ) le 2 novembre 1857.

( aa ) Henriette Françoise et Agathe Françoise de MONTECLER avaient une sœur, Jeanne Baptiste Aglaé de MONTECLER, née à Saint-Sulpice ( Mayenne ) le 13 octobre 1771, mariée, à Saint-Sulpice le 31 janvier 1791, avec Michel Gabriel Robert de RASILLY ( alias RAZILLY ), lieutenant de vaisseau, né le 15 octobre 1761, baptisé à Château-Gontier ( paroisse Saint-Jean-Baptiste ) le 5 juin 1763, fils de Gabriel Clair, garde de la Marine en 1739, lieutenant de vaisseau en 1762, capitaine de vaisseau en 1768, commandant de l’Eveillé dans l’escadre d’ORVILLIERS en 1777/1778, chef d’escadre en 1780, chevalier de Saint-Louis, et de Gabrielle BOUCHARD de la POTERIE ( aaa )

( aaa ) Claude Mathieu BOUCHARD de la POTERIE, écuyer, fit fortune en Martinique ; rentré en France en 1755, il devint seigneur de Coudray, de Laigné, de Livré, d’Athée, de Chauvigny, épouse Gabrielle QUENTIN, d’où : Gabrielle, mariée avec Gabriel Clair de RASILLY, Félicité, née vers 1744, mariée, à Château-Gontier ( paroisse Saint-Jean-Baptiste ) le 20 décembre 1768, avec Claude Augustin BOURDON de GRAMMONT, chevalier, lieutenant au régiment des carabiniers, fils d’Augustin François, chevalier de Saint-Louis, et de Thérèse DAUMESNIL, Claude Louis, né le 11 août 1746, décédé en 1826, capitaine puis chef de bataillon au régiment de Beauvaisis, colonel de la garde nationale de Château-Gontier en 1790, émigré en 1791, sert dans l’Armée de CONDE, rentre en France et participe à la chouannerie, émigre de nouveau, arrêté à Rocroi ( Ardennes ) le 4 juin 1800, ramené à Mayenne, acquitté, président du canton de Saint-Aignan sous l’Empire, marié, à Château-Gontier le 28 octobre 1786, avec Aimable Gabrielle Louise de RASILLY, née le 23 août 1760, ondoyée le 24 août 1760, baptisée à Chäteau-Gontier ( paroisse Saint-Jean-Baptiste ) le 15 septembre 1760, fille de Gabriel Clair et de Gabrielle BOUCHARD de la POTERIE.

( 2 ) de HERCE

Jean de HERCE, chevalier, seigneur du Plessis et du Coudray, né le 15 mai 1699, épouse, le 6 janvier 1719, Françoise TANQUEREL, fille de René, procureur général du duché de Mayenne, et de Marie Anne Urbaine LE PANNETIER, d’où : Urbain René, ne le 16 février 1726, prêtre, Evêque de Dol ( Ille-et-Vilaine ), président des Etats de Bretagne, aumônier des Armées Royales à Quiberon, fusillé à Vannes ( Morbihan ) le 30 juillet 1795, Jean François, qui suit en 1., François, prêtre, vicaire général de l’Evêque de Dol, fusillé à Vannes le 30 juillet 1795, Julien César, prêtre, vicaire général de l’Evêque de Nantes, Jean Baptiste, prêtre, vicaire général de l’Evêque de Luçon ( Vendée ), Jean René, qui suit en 2.

1. Jean François de HERCE, chevalier, seigneur du Plessis, enseigne de vaisseau puis lieutenant de vaisseau, chevalier de Saint-Louis, épouse, à Mayenne ( Mayenne ) le 15 mai 1775, Jeanne DUBOIS de la BASMAIGNEE, fille d’Urbain, écuyer, seigneur de la Basmaignée, et de Jeanne Angélique LARRE, d’où : Jean François, qui suit en 1.1.

Jean François de HERCE, né à Mayenne le 18 février 1776, décédé en 1849, maire de Laval de 1814 à 1829, épouse, à Laval le 11 septembre 1804, Marie de la HAYE de BELLEGARDE, fille de Jean et de Marie Marguerite FOUCAULT de VAUGUYON ( a ). Veuf, Jean François de HERCE est ordonné prêtre. Curé de la Trinité de Laval, il devint Evêque de Nantes en 1838.

2. Jean René de HERCE, chevalier, épouse, à Oisseau ( Mayenne ) le 22 juin 1757, Françoise Urbaine Marie BILLARD de LORIERE, fille d’Armand Charles, chevalier, conseiller du Roi en la Cour des Monnaies de Paris, et de Françoise Roberte TRIPPIER de la FRESNAYE, d’où : Jean Armand, qui suit en 2.1.

2.1. Jean Armand de HERCE, premier page de Louis XVI en la Petite Ecurie, capitaine de dragons au régiment de Noailles, chevalier de Saint-Louis, épouse, à Ernée ( Mayenne ) le 18 janvier 1791, Marie Anne de GRUEL, née en 1773, décédée à Ernée le 18 juillet 1805, fille d’André Joseph, seigneur de Salles, et de Marie Anne PICOT de PONTAUBRAY ( b ), d’où : Urbain Marie Charles, qui suit en 2.1.1.

Urbain Marie Charles d’HERCE, né à Montenay ( Mayenne ) le 18 messidor an X, épouse, à Ernée le 10 septembre 1827, Claire Elisabeth de COUASNON, née à Ernée le 8 mai 1811, décédée à Ernée le 25 septembre 1887, fille de Louis Marie, sieur de la Barillière, et de Renée LEGEAY la FORETTERIE.

( a ) Guillaume FOUCAULT de VAUGUYON épouse Marie LILAVOIS, d’où : Marie Marguerite, mariée avec Jean François de HERCE, Marie Marguerite Catherine, née à Laval ( paroisse de la Trinité ) le 11 août 1758, décédée à Laval le 30 janvier 1810, mariée, en 1789, avec François Annibal de FARCY de PONTFARCY ( aa ).

( aa ) François Annibal de FARCY de PONTFARCY et Marie Marguerite Catherine FOUCAULT de VAUGUYON ont eu un fils : Camille, qui suit.

Camille de FARCY de PONTFARCY, né à Jersey ( Iles Anglo-Normandes – Royaume-Uni ) le 19 mars 1792, décédé à Arquenay ( Mayenne ) le 28 août 1850, épouse, à Laval le 18 mars 1821, Marie FOUCAULT de VAUGUYON, née à Laval le 21 janvier 1801, décédée à Jersey le 4 juin 1835, fille de Jacques Pierre et de Sophie MARTIN de LIGONNIERE ( aaa ), d’où : Marie Adrienne, née à Laval le 18 décembre 1826, décédée en 1876, mariée, à Arquenay le 16 mars 1847, avec Edouard Léonor d’ARGOUGES, né à Litteau ( Calvados ) le 5 février 1816, décédé en 1881, fils d’Olivier et de Hélène KADOT de SEBEVILLE, Camille, née à Laval le 2 janvier 1829, mariée, à Arquenay le 16 décembre 1850, avec Louis Henri Joseph d’ARGOUGES, né à Litteau le 29 novembre 1822, fils d’Olivier et de Hélène KADOT de SEBEVILLE, Louise, née à Jersey le 13 mai 1835, décédée à Brée ( Mayenne ) le 9 août 1887, mariée, à Laval le 29 août 1853, avec Edmond de la BROISE, né à Laval le 19 mars 1827, décédé le 9 décembre 1872, fils d’Alexandre et d’Emilie Césarine LEFEBVRE de BOISTOUSE.

( aaa ) Marie FOUCAULT de VAUGUYON est la sœur de Sophie FOUCAULT de VAUGUYON, née à Laval le 10 dcembre 1793, mariée, à Laval le 31 janvier 1819, avec Félix de VILLEBOIS-MAREUIL, né à Angers ( Maine-et-Loire ) le 29 janvier 1789, décédé en 1872, fils de Pierre Marie Maurille, colonel de cavalerie, chevalier de Saint-Louis, chevalier de Saint-Lazare, et de Pauline LE ROI de la POTHERIE, d’où : Félix de VILLEBOIS-MAREUIL, marié, à Nantes ( Loire-Atlantique ) le 27 janvier 1845, avec Marie Léonie de CORNULIER, née le 20 mars 1825, fille d’Armand ( alias Arnaud ) René Victor, et de Marie Emilie BLOCQUEL de CROIX de WISMES, d’où : Georges Henri Victor de VILLEBOIS-MAREUIL, né à Nantes le 2 mars 1847, élève de Saint-Cyr en 1865, participe à la guerre de 1870, capitaine, élève de l’Ecole de Guerre en 1877/1879, chef de bataillon en 1882, lieutenant-colonel en 1889, colonel en 1892, démissionne en 1897, volontaire dans l’armée des Boers pendant la guerre du Transvaal ( Afrique du Sud ) où il commande la Légion Européenne des Boers, tué le 5 avril 1900 à Bishoff ( Transvaal ), marié avec N…, d’où : Simone de VILLEBOIS-MAREUIL, née en 1882, mariée avec Paul Auguste WALWEIN-TAYLOR, né à Paris le 18 octobre 1871, colonel du 19ème régiment d’infanterie, mort pour la France à Courtecon ( Aisne ) le 27 mai 1918.

( b ) Marie Anne PICOT de PONTAUBRAY est la sœur de Henri Antoine Samuel PICOT de VAULOGE, mousquetaire du Roi à la deuxième compagnie, né à Ernée le 9 juin 1753, marié, à Juvigné ( Mayenne ) le 14 octobre 1777, avec Renée Louise de la CORBIERE, née en 1761, décédée à Juvigné le 25 nivôse an XI, fille de René Elisabeth, seigneur de Juvigné et du Feu, et de Louise GUITTON du BOIS, d’où : Henri Jean Baptiste Elisabeth Charles PICOT de VAULOGE, né à Ernée le 15 septembre 1783, marié, à Laval le 19 avril 1809, avec Madeleine Victoire LE CLERC de la PROVOTERIE, née à Laval ( paroisse Saint-Vénérand ) le 14 septembre 1788, fille de François, chevalier de Saint-Louis, et de Marie Eugénie Victoire ROUSSEAU, d’où : Charles Alexandre PICOT de VAULOGE, né à Laval le 20 juillet 1816, décédé au château de Vaulaville à Tour-en-Bessin ( Calvados ) le 8 octobre 1886, marié, en premières noces, à Tour-en-Bessin le 16 août 1848, avec Marthe Eugénie Marie ACHARD de VACOGNES, née à Bayeux le 5 juin 1828, décédée à Paris le 22 mai 1852, fille d’Amédée Marie et d’Athénaïs Alexandrine Marie ACHARD de BONVOULOIR, et, en secondes, à Tour-en-Bessin le 8 juin 1857, avec sa belle-sœur, Jeanne Marie Thérèse Joséphine ACHARD de VACOGNES, née à Bayeux le 27 mars 1835, décédée en 1901.

Sources

Grands notables du Premier Empire – Manche, Mayenne, Côtes-du-Nord – Editions du CNRS – Paris 1986.

Christian de la JONQUIERE : Officiers de Marine aux Cincinnati – Editions de Poliphile - Ferrières (81) – 1988.

Comte Régis de l’ESTOURBEILLON : les familles françaises à Jersey pendant la Révolution – Editions régionales de l’Ouest – Mayenne.

Ministère de la Défense : site internet memoiredeshommes.

Registres paroissiaux et d’état-civil : Calvados : Bayeux, Litteau, Tour-en-Bessin.

Charentes-Maritimes : Rochefort.

Côtes-d’Armor : Dinan, Plouguernevel, Saint-Méloir.

Finistère : Brest, Rumengol.

Loire-Atlantique : Nantes.

Manche : Beuzeville-sur-le-Vey, Branville, Cauquigny, Cherbourg, Eculleville, Golleville, Quettehou, Sainte-Croix-Hague, Saint-Germain-sur-Ay.

Mayenne : Arquenay, Brée, Château-Gontier, Ernée, Juvigné, Laval, Mayenne, Mée, Oisseau, Saint-Ouen-des-Vallons, Saint-Sulpice.