Famille Le Chartier

La famille Le Chartier a été anoblie en la personne de Marguerin Le Chartier en 1636 et confirmée en 1666. Elle est pourtant d’ancienne noblesse. En effet, un arrêt de la Cour des Aides du 15 mars 1621, qui fait remonter la filiation à Pierre Le Chartier, écuyer, seigneur de Benneville vers la fin du XVe siècle, confirme que Marguerin Le Chartier et ses frères sont nobles et d’ancienne noblesse. Leur ancêtre pourrait être Thomas Le Chartier, notaire et secrétaire du roi Charles VII, originaire de Bayeux. Il semble aussi que la branche aînée de cette famille demeure en l’élection de Rouen en 1666. Les Le Chartier de Basse-Normandie sont originaires de Saint Denis-de-Maisoncelle et se sont établis rapidement à La Ferrière-Hareng.



Les généalogies concernant cette famille sont très souvent erronées et, comme le note Amaury du Rosel de Saint-Germain, il y a une totale contradiction au sujet de la filiation des Le Chartier de la Mancellière, qui a été établie d’après un livre de raison par la famille Le Chartier de Sédouy et les actes notariés, qu’on trouve au Bény Bocage entre autres.



Cette famille porte : « d’azur, à une fasce alésée d’or, accompagnées en chef de deux perdrix de même, et, en pointe, d’un tronc d’olivier, feuillé de chaque côté de trois feuilles, aussi d’or ».



La filiation remonte de manière certaine à :



I- Robert Le Chartier, écuyer. Son partage est établi entre ses deux fils en 1596 1 . Il avait consenti une vente avec son fils Gabriel, en 1589, à Pierre Le Chartier, écuyer 2. Il est peut-être le fils de Jean Le Chartier, écuyer, seigneur de Benneville, (lui-même fils de Pierre Le Chartier, écuyer, seigneur de Benneville, et de Jacqueline du Boscq) et de Jeanne Boschier (elle-même fille du seigneur de la Heurtaudière 3), prénommé Robert, écuyer, seigneur de la Heurtaudière ?. D’où :

 a) Simon Le Chartier, qui suit 
 B) Gabriel Le Chartier, écuyer, d’où : 

  A1- Renée Le Chartier, demeurant à St Martin des Besaces 
  A2- Christine Le Chartier, demeurant à St Martin des Besaces 
  A3- Marie Le Chartier, demeurant au Tourneur 
  A4- Barbe Le Chartier

1 Voir Arrêt du Parlement de Normandie, 16 juin 1613, R 1 B 832 2 idem 3 On trouve dans une information du 26 août 1586, que la métairie de La Heurtaudière, à la Ferrière-Harang, fait partie de la succession de feu Jean Ruault, écuyer, seigneur de St Olain et sergent hérédital de Troarn, décédé en mars 1586. (voir Répertoire des documents copiés ou analysés par Dom Lenoir concernant la région de Vire et ses principales familles, 1271- 1724, par l’abbé Traverson, p. 66) 4 Voir Arrêt du Parlement de Normandie, du 16 mars 1620, R 1 B 885 5 AD du Calvados, notariat de Cahagnes, 8 E 6300, acte du 16 novembre 1614 6 AD du Calvados, notariat de Cahagnes, 8E6295, folio 32 7 AD de la Manche, notariat de Torigni, 5 E 13098, acte du 2 août 1610 8 AD du Calvados, notariat de Bény-Bocage, 8 E BB, acte du 5 décembre 1649 9 AD du Calvados, notariat de Bény-Bocage, 8 E BB, folio 112, acte du 1er septembre 1653 10 AD de La Manche, notariat de Torigni, écritoire de Villebaudon, 5 E 12524 11 AD du Calvados, notariat du Bény-Bocage, 8 E BB, folio 32, acte du 10 janvier 1685 (attention registre 1715-1716) 12 AD du Calvados, notariat de Bény-Bocage, 8E BB, 10 juillet 1653. 13 Nobiliaire de Normandie, par E. de Magny 14 AD de la Manche, notariat de Torigni, 5 E 13138, acte du 12 août 1632 15 Nobiliaire de Normandie, par E. de Magny, tome I, article Le Chartier. E. de Magny nomme Marguerin, « sieur de Loraille »... 16 AD de la Manche, notariat, 5 E 13495, acte du 30 mai 1623 17 AD de la Manche, notariat de Torigni, 5 E 13495, acte du 25 février 1630 concernant un amortissement de 60 livres de rente suite à la succession de Jean Colas, écuyer. 18 AD de la Manche, notariat de Torigni, 5 E 13136, acte du 26 mai 1631 19 AD du Calvados, notariat du Bény-Bocage, 8 E BB, acte du 13 mai 1655 20 AD du Calvados, notariat du Bény-Bocage, 8 E BB, acte du 25 mars 1661 21 AD du Calvados, notariat, 8 E 14440, folio 32, acte du 22 avril 1659 22 Nobiliaire de Normandie, par E. de Magny 23 AD de la Manche, notariat de Percy, 5 E 6963, acte du 16 octobre 1695 24 Le Comte ou Le Conte de Haut-Quesnay 25 Fils de Jacques Le Chartier, écuyer, seigneur de La Varignière, lui-même fils de Gilles, écuyer, seigneur du Moulin, marié en 1643 à Françoise Le Vaillant. 26 AD du Calvados, F 5469 Gautier de La Ferrière , F 5470 Procès, F 5472 Procès, F 5473 documents du Procès 27 AD de la Manche, notariat de Pontfarcy, 8 E 15360, acte du 8 février 1786 28 Famille traitée dans Les Filiations bretonnes, de La Messelière et J. Durant de St Front, tome VI, p.189 et suivantes 29 AD du Calvados, notariat du Bény-Bocage, 8 E BB, acte du 18 octobre 1705 30 AD du Calvados, notariat du Bény-Bocage, 8 E BB, acte du 8 novembre 1703 31 AD du Calvados, notariat du Bény-Bocage, 8 E BB, acte du 28 décembre 1702 32 AD du Calvados, notariat du Bény-Bocage, 8 E BB, acte du 8 novembre 1703 33 AD du Calvados, notariat du Bény-Bocage, 8 E BB, acte du 18 octobre 1705 34 Minutes de Flers, Médiathèque de Flers. M32 Flers 35 AD du Calvados, bailliage de Vire, 5 B 86, 1er décembre 1764 36 AD du Calvados, notariat de Bény-Bocage, 8 E BB, acte du 1er décembre 1775 37 AD du Calvados, notariat de Bény-Bocage, 8 E BB, acte du 17 juillet 1780 38 Marie Anne du Rosel, fille de Charles du Rosel, écuyer, seigneur et patron de Saint-Germain-du-Crioult, et d’Anne de Chantepie. 39 voir AD de la Manche, notariat de Torigny, 5 E 13201, acte du 26 octobre 1666. 40 E. de Magny la nomme « Le Comte de Haut-Quesnay » dans son article Le Chartier du Nobiliaire de Normandie 41 AD du Calvados, notariat de Bény-Bocage, 8 E BB, acte du 1er décembre 1775 42 AD du Calvados, notariat de Vassy, 8 E 215, acte du 22 mai 1721 43 Courtine selon une généalogie manuscrite de la famille Hue de Mathan. Archives Fabrice Turlotte. 44 BN, Cabinet des Titres, d’Hozier, famille Gauthier de Carville 45 Magny le nomme Le Grand d’Anerville dans son Nobiliaire de Normandie. II- Simon le Chartier, écuyer, sieur de la Mancellière épouse par contrat de mariage en date du 5 janvier 1576 4 (acte reconnu aux Mans) Madeleine Guitton, fille de feu Pierre Guitton, écuyer et Barbe de Boislambert. Il a été promis entre autre une rente de 50 écus. Il est le père de :

 a) Jean Le Chartier, dénommé également Guillaume, qui suit 
 b) Gilles Le Chartier, prêtre 
 c) Philippe Le Chartier ?

III- Jean Le Chartier écuyer, seigneur de la Mancellière et du Mesnillet (appelé également Guillaume) épouse Renée de Chantepie, fille de Jean de Chantepie et de Marie Davot, Renée de Chantepie est citée, avec son mari, dans l’acte de succession de son père en 1614 5 et, avec sa sœur Jeanne de Chantepie, dans un acte du 25 mars 1615, passé également à Cahagnes 6. Ils demeuraient à Saint-Martin-de-la-Besace. D’où au moins quatre fils :



A- Philippe Le Chartier, seigneur de la Droutière, homme d’armes dans la compagnie du comte de Soissons selon les lettres patentes données par le roi Louis XIII, en août 1636, plutôt recognitives de noblesse que d’anoblissement. Par un acte du 2 août 1610 passé à Torigni, on sait qu’il demeurait, comme son frère Gilles, à La Ferrière-Harang 7. Il est parrain, le 17 décembre 1634, à St Denis-de-Maisoncelles, de son neveu Jacques Le Chartier, fils de Marguerin. Il intente un procès avec son frère Marguerin contre Charles du Buisson, écuyer, par acte du 5 décembre 1649 passé à Bény-Bocage 8. Le 1er septembre 1653, par acte passé à Bény-Bocage, il passe un accord après procès à Rouen, avec Charles du Halley, écuyer, seigneur du lieu et Pierre Le Louvetel, écuyer, seigneur de Vincens pour les arrerages de 100 livres de rente que le sieur de la Droutière a acheté à Pierre Le Louvetel, écuyer, le dit du Halley a déjà versé 250 livres d’arrérage 9. En 1662, Charles Le Chartier, écuyer, seigneur de la Heurteudière, Jacques Le Chartier, écuyer, seigneur de Saint Denis et Guillaume Le Chartier, seigneur du Mesnil, frères et neveux, de Philippe héritent de lui.



B- Gilles Le Chartier, écuyer, prêtre curé de Montabot. Par acte du 12 février 1620 passé Villebaudon, il passe un accord avec Guillaume de Campion, écuyer, sieur de St Martin et Jean Gervaise, écuyer, sieur de Bricqueville, fils et héritier de Raoult 10. On sait par un acte du 10 janvier 1685 qu’il créée avec ses frères Philippe et Marguerin une rente 11. C’est son frère Philippe et son neveu, Charles, seigneur de la Heurtaudière, qui sont dit ses héritiers dans un acte du 10 juillet 1653 passé à Beny-Bocage 12.



C- Jacques Le Chartier, écuyer, seigneur de la Heutaudière, de Saint-Denis et du Moulin, est cité dans un acte de succession avec ses frères. Il est mort à Saint-Denis-de-Maisoncelle le 22 septembre 1632. Selon les lettres patentes données par le roi Louis XIII, en août 1636, plutôt recognitives de noblesse que d’anoblissement, « s’estant le dit Jacques dignement acquitté de la conduite d’une compagnie de cent arquebusiers à cheval sous le commandement du feu sieur duc de Montpensier, assisté au siège d’Amiens, et depuis, à la convention dernière de nostre Noblesse en nos armées de Lorraine. » Selon M. de Magny13, il reçut en 1593 une commission du roi pour lever 200 arquebusiers à pied et cheval. Il aurait assister au siège de Sedan, et serait mort sans postérité. Il est cité dans un acte du 12 août 1632 passé à Torigni, soit à peine un mois avant sa mort, comme gendarme de la compagnie de Monsieur le comte de Soisson, et demeurant à Saint-Martin-des-Besaces 14.



D- Marguerin Le Chartier, qui suit



IV- Marguerin Le Chartier, écuyer, seigneur de la Mancellière à Saint Denis-de-Maisoncelle et de Lorailles, décédé le 4 mai 1652 à La Ferrière-Harang, a été anobli en août 1636 par le roi Louis XIII. Cet anoblissement fut confirmé, par brevet signé Le Tellier, le 30 juin 1666. On ne comprend pas bien cela d’autant qu’il avait obtenu le 15 mars 1621, de la Cour des Aides de Rouen, une reconnaissance de noblesse... S’agit-il là d’un acte de relèvement de dérogeance ? Il était homme d’armes dans la compagnie du comte de Soissons 15 Il possédait les terres de Saint Denis, Lorailles et La Heurtaudière. Il a épousé par contrat le 30 mai 1623 16 Guyonne Colas, décédée le 13 juin 1658 à La Ferrière-Harang, fille de Jean Colas, écuyer, et soeur d’Anne Colas, épouse de Guillaume Clérel, écuyer 17. Par acte du 26 mai 1631 passé à Torigni, il achète 35 livres de rente à Jean d’Arclais, écuyer, seigneur de Montbosq, de Saint-Martin-des-Besaces 18. Le 13 mai 1655 Guyonne Colas, veuve, passe un accord avec son beau-frère Philippe Le Chartier et ses fils Charles et Jacques pour la succession en vue de leurs mariages 19. Il a vécu à Saint Denis-de-Maisoncelle et à La Ferrière-Harang. Ils ont eu de nombreux enfants :



A- Catherine Le Chartier, née le 5 mai 1624 à La Ferrière-Harang, décédée le 26 juillet 1633.



B- Françoise Le Chartier, née le 15 mai 1625 à La Ferrière-Harang et décédée le 12 février 1698 à Vaubadon, a épousé le 26 janvier 1644 à Saint Denis-de-Maisoncelle Jacques Doublet.



C- Madeleine Le Chartier, née le 25 octobre 1626 à La Ferrière-Harang



D- Jacques Le Chartier, écuyer, né le 9 novembre 1627 à La Ferrière-Harang, décédé le 19 juillet 1633 à Saint Denis-de-Maisoncelle.



E- Charles Le Chartier, écuyer, seigneur de La Heurtaudière, né le 28 janvier 1629 à La Ferrière-Harang. Il s’est marié avec Françoise de Guernon, fille de N... de Guernon et de demoiselle Catherine Bourdon. Il est décédé le 20 octobre 1683 à La Ferrière-Harang et ne semble pas avoir eu de postérité légitime. Françoise de Guernon hérite de sa mère à Bény-Bocage le 25 mars 1661 20. On lui connaît un fils bâtard, né le 8 novembre 1652 à La Ferrière-Harang et nommé Léonard Pennel qu’il a eu avec Gabrielle Pennel.



F- Marguerite Le Chartier, née le 26 mars 1630 à La Ferrière-Harang, a épousé le 24 janvier 1652 à Saint Denis Richard Huard, fils de Michel Huard.



G- Louise Le Chartier, née le 6 juillet 1631 à La Ferrière-Harang et décédée le 20 avril 1635 à Saint Denis.



H- Anne Le Chartier, baptisée le 17 janvier 1633 à La Ferrière-Harang



I- Ysabeau Le Chartier, née le 30 août 1633 à La Ferrière-Harang



J- Jacques Le Chartier, écuyer, seigneur de Saint-Denis, né le 17 décembre 1634 à La Ferrière-Harang, qui suit.



K- Marie Le Chartier, née le 8 septembre 1635 à Saint Denis, a épousé religieusement le 29 janvier 1658 à Saint-Sever, et par contrat le 22 avril 1659 21, Guillaume de Gouvets, écuyer, seigneur de la Porte et de Guezet, né vers 1626, fils de feu Nicolas de Gouvets, écuyer, seigneur de Guezet, et d’Esther Laumosnier, de la paroisse Saint-Sever. Il fut maintenu dans sa noblesse avec son frère Samson et ses cousins en 1666 par Chamillart. Elle lui a apporté en dot 3450 livres dont 1000 aux épousailles après accord de ses frères Charles, Jacques et Guillaume. Ils ont eu des enfants.



L- Guillaume Le Chartier, écuyer, seigneur de Lorailles, né le 24 mai 1638 à Saint-Denis-de-Maisoncelles. Il est l’auteur du rameau du Mesnil.



M- Gilles Le Chartier, écuyer, né le 24 mai 1638 à Saint-Denis-de-Maisoncelles, jumeau du précédent.



V- Jacques Le Chartier, écuyer, seigneur de Saint-Denis-de-Maisoncelles, né le 17 décembre 1634 à La Ferrière-Harang (parrain : Philippe Le Chartier, écuyer, sieur de la Droutière), décédé entre 1703 et 1705. Il a été maintenu par Chamillart avec ses frères Charles et Guillaume en 1666 à La Ferrière-Hareng. Il a épousé par contrat du 29 juillet 1654 Jeanne Sonnet, décédée le 30 décembre 1678à La Ferrière-Harang, fille de Jean-Baptiste Sonnet, sieur de La Mancellière, avocat à la Cour des Aides de Normandie et de Catherine Duval. Elle a apporté une dot de 10 000 livres. M. de Magny 22 lui attribue comme épouse et mère de ses enfants Roberte de Toustain, mais il s’agit en fait de sa seconde épouse. Le 28 décembre 1702 il donne 64 livres de rente à son fils Jacques, seigneur de Loraille, demeurant à Moyon. Ils demeurent à Saint-Denis-de-Maisoncelle et, en 1702, à Saint-Martin-des-Besaces. Le couple a eu onze enfants :



A- Françoise Le Chartier, née le 8 août 1655 et décédée le 27 juillet 1663 à Saint-Denis-de-Maisoncelle



B- Marie Le Chartier, née le 12 juillet 1656 à Saint-Denis-de-Maisoncelle



C- Henry Le Chartier, écuyer, né le 27 février 1659 et décédé le 1er août 1665 à Saint-Denis-de-Maisoncelle



D- Françoise Le Chartier, née le 7 juillet 1660 et morte le 24 août 1660 à Saint-Denis-de-Maisoncelle



E- Antoinette Le Chartier, née le 24 juillet 1661 et décédée le 21 octobre 1661 à Saint-Denis-de-Maisoncelle



F- Charles Le Chartier, écuyer, seigneur de la Mancellière, né le 19 février 1664 à Saint-Denis-de-Maisoncelle et décédé le 5 janvier 1682 à La Ferrière



G- Jean-Baptiste Le Chartier, écuyer, seigneur de la Mancellière et de Saint-Denis-de-Maisoncelle, né le 5 août 1665 à Saint-Denis-de-Maisoncelle et décédé le 5 mai 1703 à La Ferrière. Il a épousé par contrat du 16 octobre 1695, déposé le 8 décembre 1695 au notariat de Percy 23, Charlotte Bourdon de La Croix, fille de Denis Bourdon, sieur de la Croix, et de Marie Bucaille, et veuve de Jean-Baptiste Mariette. On leur connaît deux filles qui auront pour tuteurs leurs oncles Jacques et Guillaume Le Chartier :



1- Jeanne Charlotte Catherine Le Chartier, née le 18 janvier 1701 à La Ferrière, qui « tomba en démence » après la mort de son époux et mise sous la curatelle de son beau-frère Gautier de Grandchamp, puis au décès de celui-ci en 1734, de son gendre Le Chartier de Lorailles, qui géra jusqu’en 1741. Elle est décédée le 16 juin 1764 à Saint-Martin-des-Besaces. Elle a épousé, le 9 septembre 1720, François Lecomte24, écuyer, sieur du Hamel, décédé en 1729, fils d’Henry Lecomte et de Marie Anne Drudes. D’où quatre filles, mineures au décès de leur père et mises sous tutelle d’un sieur Lecomte de Sainte-Suzanne, dites de Thorigny :



1a- Marie Anne Lecomte a épousé après contrat passé le 15 novembre 1739, le 24 novembre 1739 à Saint-Martin-des-Besaces Philbert Michel Le Chartier, écuyer, seigneur de Lorailles, né le 28 novembre 1716, fils de Jacques Le Chartier, écuyer, seigneur de la Mancellière et de Loraille, et de Anne Le Chartier.



1b- Henriette Charlotte Françoise Lecomte, née le 26 janvier 1725 à Torigny-sur-Vire, paroisse Notre-Dame, épouse par contrat passé le 25 août 1740 à Rouen et religieusement le 22 septembre 1740 à Saint-Martin-des-Besaces Jean-Baptiste Nicolas Le Chartier, écuyer, sieur de la Varinière, né le 30 août 1702, avocat au parlement de Rouen, fils de Robert Le Chartier, écuyer, sieur de la Varinière (Varignière) conseiller secrétaire du roi, maison et couronne de France, avocat au grand conseil, mort en 1740 25, et de Jeanne Antheaume. Elle intente en 1743 un long procès qui durera jusqu’en 1773 au sujet de la succession de son père et concernant ses sœurs, beaux-frères, oncle et cousins 26. D’où plusieurs enfants :



1b1- Philbert Le Chartier, écuyer, né le 16 octobre 1742 et décédé le 1er juillet 1783.



1b2- Jean-Baptiste Charles Le Chartier, écuyer, né le 15 juin 1744 à Torigni, demeurant à Guilleberville, cité dans l’acte de vente du 8 février 1786 de son neveu Achille. Il a eu un fils naturel.



1b3- Jacques Le Chartier, écuyer, seigneur de la Varignière, né le 2 avril 1750 et décédé le 14 septembre 1831 à Torigny, capitaine de cavalerie et chevalier de Saint-Louis, qui servit avec ses cousins dans la Maison du roi et fut sous le premier empire chef de la légion de La Manche. Il épousa en 1775 demoiselle Charlotte Adélaïde Hébert de Mareil, née le 17 mars 1755 à Paris et décédée le 11 mai 1799. Il achète la seigneurie de La Chapelle-Heuzebroq, le 26 mai 1792, pour 16 0000 livres. D’où quatre enfants :



1b3a- Charlotte Antoinette Henriette Victoire Le Chartier, née en 1777 et décédée le 14 février 1824 à Torigny, épouse le 3 septembre 1812 à Torigny, paroisse St Laurent, Marguerin Michel Le Chartier de Sédouy, son cousin, voir ce nom.



1b3b- Marie Alexandrine Joséphine Le Chartier, née en 1779, épouse le général baron de Colliquet



1b3c- Jeanne Françoise Adélaïde Le Chartier épouse François Pierre Auguste de Cyresme, né le 18 octobre 1760 à Lamberville, chef d’escadrons, fils de Charles François de Cyresme, écuyer, sieur de Silans, seigneur et patron de Lamberville, et de Marie Madeleine Jacqueline Françoise de Gohier.



1b3d- Achille Jacques Louis Le Chartier de La Varignière, écuyer, né le 2 septembre 1785, décédé en 1869, général de brigade, chevalier de Saint-Louis et commandeur de la Légion d’honneur. Il s’engagea à l’âge de seize ans et entra plus tard à l’Ecole militaire de Fontainebleau. Par acte du 8 février 1786 passé à Pontfarcy, il acquiert 300 livres de rente pour des biens au Pont aux Chaux de Jacques Gohier, écuyer, seigneur de Guilleberville, et est dit habitant à Paris, rue Saint-Pierre, paroisse Sainte-Marguerite 27. Il fit les campagnes d’Austerlitz, de Prusse et d’Allemagne, en 1809 celle d’Espagne où il fut décoré à l’âge de vingt-trois ans ; en 1812 la campagne de Russie comme aide de camp du maréchal Gouvion-Saint-Cyr et il contribua beaucoup, par une heureuse inspiration et un beau fait d’armes, au succès de la bataille de Polotsk ; en 1813, la campagne de Saxe. Il a commandé plus tard le département de la Manche.



1c- Catherine Julienne Lecomte épouse le 28 novembre 1741 à Saint-Martin-des-Besaces Jean-Baptiste Le Chartier, écuyer, sieur du Plessis, fils de Charles Le Chartier, écuyer, seigneur du Plessis et de Marie-Anne Le Chartier.



1d- Marie Agnès Agathe Lecomte épouse le 4 septembre 1742 à Saint-Amand (Manche) Jean Guillaume Gautier, écuyer, sieur de La Ferrière, fils de feu Jean-Baptiste Gautier, écuyer, et de Marie Le Vaillant, du Tourneur.



2- Jeanne Marie Le Chartier, née le 26 mars 1703 à La Ferrière, épouse par contrat du 10 janvier 1721 à La Ferrière Michel Gaultier, écuyer, seigneur de Grandchamp de Carville, né en 1681 et décédé en 1734, fils de Jean Baptiste Gaultier, écuyer, seigneur de La Ferrière, et d’Anne de La Varde. Il est cité dans l’acte de partage des biens de son père, fait le 25 septembre 1730. Dont plusieurs filles et un fils 28 .



H- Guillaume Le Chartier, écuyer, né et mort le 25 novembre 1666 à Saint-Denis-de-Maisoncelle.



I- Guillaume Le Chartier, écuyer, né le 18 juin 1668 à Saint-Denis-de-Maisoncelle. Il est prêtre de Saint-Malloue-la-Campagne et co-tuteur, avec son frère Jacques, des enfants mineurs de leur frère Jean-Baptiste , seigneur de la Mancellière, en 1705 29. M. de Magny le dit curé de Saint-Marcouf.



J- Jacques Le Chartier, écuyer, seigneur de la Mancellière et de Loraille, né le 27 janvier 1670 à Saint-Denis-de-Maisoncelle, qui suit.



K- Gilles Le Chartier, né le 15 avril 1672 à Campeaux et mort le 6 février 1675 à La Ferrière



L- Etienne Le Chartier, né le 4 juin 1673 à Campeaux (parrain : Etienne Sonnet, écuyer), décédé avant novembre 1703, sieur de Launay, épouse le 7 octobre 1699 à Foulognes (Calvados) Jeanne Philippe, veuve,fille de Jacques Philippe et de Marguerite Dupont. Le 24 novembre 1718, Jeanne Philippe, demeurant à Litteau, vend à Charles Le Chartier, écuyer, seigneur du Plessis, demeurant à Saint-Martin-des-Besaces, 66 livres et 13 sols de rente. Ils semblent ne pas avoir eu de postérité puisque ce sont les enfants de son frère Jacques, seigneur de Loraille, qui sont les héritiers d’Etienne, le dit Jacques demandant avis aux parents paternels et maternels de ses enfants le 8 novembre 1703 30.



VI- Jacques Le Chartier, écuyer, seigneur de la Mancellière et de Loraille, né le 27 janvier 1670 à Saint-Denis-de-Maisoncelle. Il s’est installé à Moyon et a épousé Anne Le Chartier, qui est décédée le 27 mai 1754 à Saint-Martin-des-Besaces à l’âge de 77 ans. Le 28 décembre 1702, son père lui donne 64 livres de rente 31. Le 8 novembre 1703, Charles Le Chartier, écuyer, seigneur du Plessis, Henry Le Chartier, écuyer, seigneur de la Valette, Gilles Dollibert, écuyer, seigneur de Cerisy, Henry de Gaalon, écuyer, seigneur des Landes, Joachin de Gaalon, écuyer, seigneur de Courval, Jacques Le Chartier, écuyer, seigneur de la Varinnière, Claude d’Arclais, écuyer, seigneur de Montbosq, Jean Fleury, avocat, Michel de Cussy, écuyer, Théodore de Pierre, écuyer, Henry François Boudier, écuyer, seigneur de Neufville, Jean Mauger, écuyer, André Simon, tous parents paternels et maternels de ses enfants mineurs, sont assemblés à sa diligence pour lui donner avis sur l’acceptation de la succession de feu Etienne le Chartier, écuyer, seigneur de Launay, son frère 32. Il est co-tuteur, avec son frère Guillaume, des enfants mineurs de leur frère Jean-Baptiste , seigneur de la Mancellière, en 1705 33. Ils ont eu huit enfants nés à Moyon ou à Saint-Martin-des-Besaces :



A- Jacques Robert Le Chartier, écuyer, seigneur de La Mancellière et de Loraille, né le 11 mai 1698 à Moyon, qui suit



B- Marie Anne Le Chartier qui a épousé le 28 septembre 1715 à Saint-Martin-des-Besaces Charles Le Chartier, écuyer, fils de Guillaume Le Chartier, écuyer, seigneur du Mesnil, et de Françoise Nicolle. Son mari était le cousin-germain de son père.



C- Jean-Baptiste Le Chartier, écuyer, seigneur de Lorailles, décédé le 2 octobre 1781 à Guilberville et inhumé le 3 octobre 1781 à Saint-Martin-des-Besaces, à l’âge de 79 ans. Il a épousé le 17 juillet 1732 à La Selle La Forge (Orne), après contrat passé le 7 du même mois 34 Anne Le Coq, veuve de Robert de Saint-Germain, écuyer, seigneur du Houlme, fille d’Alexandre Le Coq et de Marguerite Vain, décédée le 20 janvier 1761 à Saint-Martin-des-Besaces. Il épouse en secondes noces le 9 août 1770 à Brémoy Marie Jeanne de La Cour, veuve de Léonord de La Mare, écuyer, qui décédera le 20 juille 1774 à Saint-Martin-des-Besaces âgée de 80 ans. En 1764, il est tuteur des enfants de son beau-frère Thomas Quentin et a un différent avec Tanneguy Larsonneur, écuyer, seigneur et patron de Gouvets au sujet de 76 livres 16 sols de rente 35. Par acte du 1er décembre 1775, il baille le fief de la Mancellière à Jean-Baptiste le Chartier, écuyer, seigneur du Mesnil, fils de feu Jean-Baptiste Le Chartier, écuyer, seigneur du Plessis à Saint-Martin-des-Besaces 36. Il semble qu’ils n’ont pas eu d’enfants.



D- Michel Le Chartier, écuyer, né et mort le 22 février 1707 à Saint-Martin-des-Besaces.



E- Françoise Jacqueline Le Chartier, née le 28 novembre 1709 à Saint-Martin-des-Besaces. Elle a épousé le 4 février 1739 à Saint-Martin-des-Besaces Henry François du Rosel, écuyer, seigneur de Grignon, fils d’Henry François du Rosel, écuyer, et de Madeleine du Gagel (ou du Gagey) de la paroisse de Marcilly (ou Carville ?). Son mari sera plusieurs fois enfermé et leur fils finira en prison à Bayeux. Ils sont totalement ruinés.



F- Marie Anne Jacqueline Le Chartier, née le 14 avril 1712 à Saint-Martin-des-Besaces. Elle a épousé le 12 février 1744 à Saint-Martin-des-Besaces Thomas Quentin, décédé avant 1764, fils de Guillaume Quentin, avocat et d’Anne Porquet, de Vire. Ils eurent des enfants qui eurent pour tuteur principal leur oncle Jean-Baptiste Le Chartier, écuyer, seigneur de Lorailles.



G- Olivier Le Chartier, écuyer, né le 24 novembre 1713 à Saint-Martin-des-Besaces. M. de Magny le dit sieur de Loraille et de La Briquesardière. Il épouse Françoise de Guillaume, fille de Nicolas de Guillaume, écuyer, seigneur de Vilette, Montreuil-en-Caux, et d’Anne-Louise de Caruyer. Ils vivent à Lanquetot (Seine-Maritime). D’où :



1- Nicolas Ambroise Le Chartier, né le 17 août 1751 à Lanquetot, ancien colonel, chevalier de St Louis, émigré lors de la Révolution et rentré en 1797, mort le 10 août 1819 à Tocqueville en Caux, marié le 25 juin 1789 à demoiselle Louise de La Suzière, dont un fils :



1a) Alain Edouard Le Chartier, marquis de Lorailles, né le 8 avril 1790 à Orbec, décédé le 26 mai 1863 à Rouen. Il épouse le 22 avril 1824 à Rouen Elizabeth Victoire Lefebvre, née le 22 février 1780 à Nonancourt, âgée de 44 ans veuve d’Alexandre Lesage fille de Pierre Charles Lefebvre et de Marie Victoire Henriette Morin. Ils demeurent à Tocqueville en Caux. Ils n’ont eu qu’une fille.



2- Louis Henri Jacques Le Chartier de Loraille, né le 28 mars 1750 à Lanquetot, écuyer, seigneur de Loraille, ancien officier de marine, mort le 1er mars 1815 à Arques, avait épousé le 9 janvier 1780 à Martigny noble demoiselle Marie Catherine d’Etrepagny, née et baptisée le 3 septembre 1761 Martigny, décédée le 21 nivose de l’an II à Arques, fille de Louis Charles d'Etrepagny (Etrepagnie), chevalier, seigneur Dumesnil Rubout, Saint Vandrille, Biville, seigneur et patron honoraire de Martigny de Boissy, Seigneur de Lamberville, et de dame Marie Anne Angelique Francoise Varin. Veuf, il épouse, en secondes noces, Adélaïde Suzanne Delié. Il est cité dans un acte du 17 juillet 1780 passé à Bény-Bocage 37. D’où :



2a) Ne… Le Chartier de Loraille, anonyme, née et morte le 1 février 1782 à Lanquetot.



2b) Louise Françoise Antoinette Le Chartier de Loraille, née le 19 février 1783 à Lanquetot, célibataire, demeurant rue de la Barre à Dieppe en 1832, décédée le 9 décembre 1872 à Dieppe.



2c) Louis Prosper Le Chartier de Loraille, né le 7 février 1789 à Arques, entré en 1807 à l’Ecole militaire de Fontainebleau, tué à la bataille de Lutzen en 1813.



2d) Henriette Emilie Le Chartier de Loraille, née à Arques le 17 mai 1792, décédée en novembre 1832 à Arques, mariée le 9 juillet 1814 à Arques à Alexandre Caullier de La Chesnaye, né le 10 avril 1791 à Dieppe, fils de Louis Caullier de La Chesnaye et de Marie Rose Angèlique Olbec. Ils demeurent à Arques. D’où descendance Caullier de La Chesnaye, Vallet de Villeneuve, de Berly, Pielle:



2e) Henri Le Chartier de Loraille, né le 16 juillet 1793 à Arques où il meurt deux jours plus tard le 18 juillet 1793.



3- Jean Olivier Le Chartier, écuyer, né posthume le 4 mars 1753 à Lanquetot, prêtre abbé de Valasse, mort le 16 mai 1820 à Tocqueville en Caux.



H- Philbert Michel Le Chartier, écuyer, seigneur de Lorailles, né le 28 novembre 1716 à Saint-Martin-des-Besaces. Il a épousé le 15 novembre 1739 à Saint-Martin-des-Besaces Marie Anne Lecomte, fille de François Lecomte, sieur du Hamel, et de Jeanne Charlotte Catherine Le Chartier. Cette dernière était la cousine germaine de Phibert Michel Le Chartier. Leur postérité est inconnue.



VII- Jacques Robert Le Chartier, écuyer, seigneur de La Mancellière et de Lorailles, né le 11 mai 1698 à Moyon. Il a épousé le 17 juillet 1720 à Saint-Germain-du-Crioult Louise Françoise de Fourey, fille de feu Robert de Fourey, écuyer, seigneur des Pillières, et de noble dame Marie Anne du Rosel 38. Ils ont eu deux enfants :



A- Louise Anne Jacqueline Le Chartier, née le 5 mai 1722 à Saint-Martin-des-Besaces.



B- Jean-François Louis Le Chartier, écuyer, qui suit



VIII- Jean-François Louis Le Chartier, écuyer, seigneur et patron honoraire de Beuzevillette, Le Feugrey, La Barre, Bolleville, Vintot et autres lieux, né le 27 août 1723 à Saint-Martin-des-Besaces. Il a épousé le 3 octobre 1752 Marie Charlotte Julie Désirée de Macon, fille de Charles de Macon, écuyer, seigneur et patron de Lintot, et de Marie Marthe Le Parmentier. Il est décédé à Beuzevillette et a eu de son mariage :



A- François Désiré Jacques Frédéric Auguste Le Chartier, écuyer, chevalier, seigneur de Feugrey et de Lanquetot, né le 28 juillet 1753 à Beuzevillette, a été nommé par messire Jacques Robert Le Chartier de La Mancellière et noble dame Marie Françoise Barbe Dorothée Louvel de Cantel. Il meurt le 18 septembre 1784 à Lanquetot. Il a fait ses preuves de noblesse devant Chérin en 1772 pour rentrer aux Chevau-Légers. Il épouse le 22 novembre 1777 à Lanquetot Marie Louise Françoise de Foville, dame de Saint-James, fille unique de Marc François de Foville, écuyer, seigneur de Saint James et de noble dame Barbe Louise Suzanne Le Pelletier, de la paroisse d’Arliermont. D’où :



1- François Désiré Le Chartier, écuyer, baptisé le 12 juin 1783 à Lanquetot (parrain : Jean Pierre François Le Pelletier, écuyer, prêtre à Evreux, marraine : Françoise Henriette Désirée Le Chartier épouse de Jean Louis de Bailleul, écuyer, seigneur et patron de Vattetot). D’où semble-t-il :



1a- Auguste Le Chartier, qui épouse Ne... de Vagnon, dont il n’a pas eu d’enfants.



B- Louis François Le Chartier, né le 8 avril 1755 à Beuzevillette, a été nommé par messire Louis François de Macon, chevalier, seigneur et patron de Lintot, Frémont, Mongefroy et autres lieux, et noble dame Françoise de Guillaume de Lorailles. Il est décédé le 29 octobre 1763 à Beuzevillette en présence de messire Louis François de Macon, chevalier, seigneur de Lintot, et de Guillaume Le Pelletier, seigneur de Mollandé.



C- Anne Françoise Henriette Désirée Le Chartier, née le 22 juillet 1756 à Beuzevillette, a eu pour parrain et marraine messire François Ambroise de Macon, écuyer, seigneur de Mongefroy et noble dame Marguerite Françoise Elisabeth de Foville, femme de messire Michel François de Rallemont, seigneur et patron d’Ecrainville. Elle est décédée en 1801. Elle a épousé le 5 octobre 1773 à Beuzevillette Jean Louis de Bailleul, chevalier, seigneur et patron de Vattetot-sous-Beaumont, Fontenay, commandeur des ordres militaires et hospitaliers de Saint-Lazare et de Notre-Dame du Mont-Carmel, officier d’infanterie dans le Royal-Vaisseaux, âgé de vingt ans, fils unique de Jacob-Gabriel de Bailleul, et de Claire Adélaïde de Dampierre-Millancourt. Les témoins du mariage furent : Alexandre de Bailleul, seigneur de La Flotte et de Beaupuis en Poitou, oncle et tuteur de l’époux ; Charles Pierre, marquis de Bailleul, ; Nicolas Charles Armand de Bailleul, cousin paternel de l’époux ; François Denis Jacques Le Chartier de Feugueray, chevau-léger de la garde du roi, demeurant à Beuzevillette ; Ambroise François de Macon, seigneur de Mongefroy, chevalier de St Louis, ancien capitaine d’infanterie au régiment de Guyenne, demeurant à Auberville-la-Campagne ; Charles Nicolas Ambroise Le Chartier, chevalier de Lorailles, officier d’infanterie, cousin de l’épouse, demeurant à Lanquetot. A la Révolution, Jean Louis de Bailleul était domicilié à Beuzevillette. Il fut écroué le 23 avril 1793 et expulsé hors de la frontière le 14 mai de la même année. Anne Françoise Désirée Le Chartier, son épouse, fut dénoncée peu après au comité de Bolbec pour avoir dit que son mari reviendrait à la tête de 10 000 prussiens et « qu’il parlerait aux Français de ce pays ». De leur mariage sont nés plusieurs enfants (descendance de Houdetot, Préveraud de La Boutresse, de Pardieu…)



D- Charles François Le Chartier, né le 23 juillet 1757 à Beuzevillette, a été nommé par François Monoury et Catherine Godefroy.



E- Marie Charlotte Le Chartier, née le 26 août 1758 à Beuzevillette, a été nommée par Charles Nicolas de Coté, écuyer, sieur de Follemprise, et par Marguerite Cosmont au lieu et place de Mademoiselle de Beuzevillette qui n’était pas encore en âge de nommer. Elle épouse Louis Antoine Pierre Jacques de La Houssaye, écuyer, seigneur de la Grande Houssaye , né en 1749, fils de Antoine Louis de La Houssaye, écuyer, et de Anne Thérèse de Vivefoy de La Ferté. Enrôlé dès l’âge de 14 ans dans l'armée du Duc de Luxembourg, devenu Capitaine de cavalerie, nommé chevalier de l'ordre royal et militaire de St Louis, Garde du corps du roi. Comme son frère, il a émigré et a suivi les armées des Princes. Mais il n'a pas eu besoin de pleurer pour toucher sa pension de 1 200 F. Sa reconstitution de carrière montre qu'il a escorté Louis XVI de Versailles à Paris, ce qui lui a valu 1 an pour quelques kilomètres d'escorte à cheval au milieu d'un peuple en colère. Son épouse demande le divorce pendant l'émigration. Mais lui a tout perdu. Même ses meubles ont été vendus aux enchères. Le château St Paul qu'il occupait est devenu propriété de l'Etat qui ne l'a pas entretenu. Un incendie s'y est déclaré vers 1820. Actuellement racheté, seule la partie centrale a été restaurée, les ailes ont disparu. Il possédait aussi un hôtel particulier à Rouen, rue des Arsins. Il a fini ses jours à Lintot (76) le 10 janvier 1841. Ce fut le premier maire de Hauville au début de la Révolution. D’où un fils :

1- Hercule de La Houssaye, écuyer.

F- Louis Frédéric Le Chartier, né le 16 février 1760 à Beuzevillette, a été ondoyé « à cause de danger de mort » par maître Ferrand, chirurgien. Ses parrain et marraine furent François Désiré Jacques Frédéric Auguste Le Chartier, écuyer, seigneur de Feugré, et Marguerite Cosmont, représentant Mademoiselle de Beuzevillette.



branche Le Chartier du Mesnil et du Plessis



V- Guillaume Le Chartier, écuyer, seigneur de Lorailles et du Mesnil, né le 24 mai 1638 à Saint-Denis-de-Maisoncelles et décédé le 10 octobre 1698 à Saint-Martin-des-Besaces. Il a un frère jumeau. Il a épousé le 22 janvier 1665 Françoise Nicolle, fille de Jean Nicolle et de Jeanne Thoury. Il figure, d’après M. de Magny, dans un acte de partage, en 1659, avec ses frères Charles et Jacques. Il fit enregistrer ses armes à l’Armorial Général en 1696, en la généralité de Caen. Il intente un procès criminel, avec Nicolas de Gallon (alias Gaalon), et demoiselle Anne de La Broyse, veuve de Robert Gallon sieur de la Lande, stipulé par Louis de La Broise, son frère ( porteur de la procuration passé devant Jean Farcy et Jean Lehoux tabellion en la sergenterie du Tourneur le 21/08/1665) à l’encontre de Georges Bernard, écuyer, sieur de Blancapière et Charles Bernard,, écuyer sieur d'Avaullaville, père et fils , et contre Richard Fauvel fils de Pierre pour homicide qu'ils avaient commis à la personne du dit Robert Gallon 39. De son mariage sont nés de nombreux enfants :



A- Charles Le Chartier, écuyer, seigneur du Plessis, qui suit



B- Marie Jeanne Le Chartier épousa le 20 octobre 1689 à Saint-Martin-des-Besaces Henry François de Chantepie, écuyer, seigneur de la Gondonnière, né le 10 avril 1661 à Jurques, fils de Georges de Chantepie, écuyer, seigneur de la Gondonnière, et de Françoise d’Avesnes. Il avait épousé en premières noces le 24 juin 1683 à Jurques Marguerite de La Bigne.



C- Jeanne-Elisabeth Le Chartier, née le 20 mars 1676 à Saint-Martin-des-Besaces et décédée le 23 septembre 1728 à Saint-Martin-des-Besaces, épouse le 26 novembre 1704 à Saint-Martin-des-Besaces après contrat du 21 août 1703 passé au notariat de Torigny, Henry de Gaalon, écuyer, sieur des Landes, fils de Charles de Gaalon, écuyer, et de Léonore Mourice. D’où descendance .



D- Jacques Le Chartier, écuyer, seigneur de La Heurtaudière, né le 30 avril 1673 à Saint-martin-des-Besaces. Il a épousé le 24 août 1712 à Saint-Martin-des-Besaces Marguerite Le Saunier, fille de Pierre Le Saunier, et de Marguerite Desgenettes . De ce mariage, est issue une fille :



1- Jacqueline Le Chartier, mariée le 14 mai 1754 à Saint-Martin-des-Besaces avec Guillaume de Baudre, écuyer, fils de Nicolas de Baudre, écuyer, et de Marie Georget.

E- René Le Chartier, né le 22 décembre 1680 à Saint-Martin-des-Besaces

E- Pierre Le Chartier, écuyer, né le 8 octobre 1687 à Saint-Martin-des-Besaces



F- Jean-Baptiste Le Chartier, écuyer, auteur du rameau du Mesnil et de La Heurtaudière



G- N… Le Chartier, garçon mort le 22 juillet 1704 à Saint-Martin-des-Besaces. Est-ce René Le Chartier ?



H- Françoise Le Chartier, décédée le 7 août 1718 à La Ferrière-Harang, âgée de 48 ans, épouse le 1er juillet 1709 à Balleroy Pierre de Colleville, décédé avant 1718.



VI- Charles Le Chartier, écuyer, seigneur du Plessis, décédé le 27 octobre 1719 à Saint-Martin-des-Besaces, a épousé à Saint-Martin-des-Besaces, le 28 septembre 1714, après dispense en Cour de Rome, Marie Jeanne Le Chartier, âgée de 14 ans lors de son mariage, décédée le 15 décembre 1759 à Saint-Martin-des-Besaces, fille de Jacques Le Chartier, écuyer, seigneur de Loraille et d’Anne Le Chartier. Jacques Le Chartier était le cousin-germain de Charles. Charles avait eu une fille bâtarde, Anne Le Chartier, née le 4 décembre 1710 à Saint-Martin-des-Besaces, de Anne Moulin, fille de Geoffroy Moulin et de Nicolasse Pennel. Ils ont eu deux enfants :



A- Marie Anne Charlotte Le Chartier, née le 6 février 1718 et décédée le 7 août 1723 à Saint-Martin-des-Besaces



B- Jean-Baptiste Le Chartier, écuyer, seigneur du Plessis, qui suit



VII- Jean-Baptiste Le Chartier, écuyer, seigneur du Plessis, né le 27 juin 1719 à Saint-Martin-des-Besaces, décédé le 26 octobre 1775 à Torigny-sur-Vire. Il a épousé le 28 novembre 1741 à Saint-Martin-des-Besaces Julienne Catherine Le Comte 40, décédée le 26 novembre 1753 à Saint-Martin-des-Besaces, fille de François Le Comte, sieur du Hamel, et de Jeanne Charlotte Le Chartier. Ils ont eu :



A- Guillaume Jean Charles Le Chartier, écuyer, sieur du Plessis, né le 22 août 1742 à Saint-Martin-des-Besaces, décédé à Torigni-sur-Vire le 22 avril 1834. Il épouse le 08 février 1780 à Trévières ( Calvados ) Marie Anne Le Nepveu des Ormeaux de Dungy, née vers 1746, décédée le 2 décembre 1812, fille de Jean Baptiste Le Nepveu de Dungy, chevalier de Saint-Louis, et d’Anne Marie Demodet.



B- Jeanne Françoise Catherine Le Chartier, née le 3 septembre 1743 à Saint-Martin-des-Besaces et baptisée le 4 septembre suivant.



C- Marie Olive Jeanne Catherine Le Chartier, née le 5 avril 1745 à Saint-Martin-des-Besaces. Elle a épousé le 21 février 1768 à La Ferrière-Harang François Le Bouvier, écuyer, seigneur de la Raillerie, fils de Jacques Le Bouvier, écuyer, et de noble dame Madeleine du Buat , de la paroisse de Guilleberville.



D- Jeanne Catherine Victoire Le Chartier, née le 10 septembre 1746 à Saint-Martin-des-Besaces et baptisée le 12 suivant. Elle se marie à N… Ceste.



E- Jean-Baptiste Charles Le Chartier, écuyer, seigneur du Plessis, qui suit,



F- Jean-Baptiste Paul le Chartier, écuyer, né le 24 janvier 1750 à Saint-Martin-des-Besaces et baptisé le 25 suivant, décédé le 21 janvier 1800 à Leipzig en émigration. E. de Magny dit de lui : « sieur de la Pédoyère, entré dans la Maison du roi puis capitaine de cavalerie, chevalier de Saint-Louis, décédé sans postérité, il a assisté aux assemblées des Etats généraux en 1789 dans l’Election de Caen, bailliage de Thorigny ».



G- Angélique Thérèse Le Chartier, née le 13 avril 1751 à Saint-Martin-des-Besaces, baptisée le 16 suivant et décédée le 26 avril de la même année, au même lieu.



H- Michel Amand Le Chartier, , écuyer, seigneur de Sédouy, né le 21 juillet 1752 à Saint-Martin-des-Besaces, auteur du rameau Le Chartier de Sédouy page 105



VIII- Jean-Baptiste Charles Le Chartier, écuyer, seigneur du Mesnil et du Plessis, né le 16 septembre 1748 à Saint-Martin-des-Besaces, décédé le 17 octobre 1810 au même lieu. Il a épousé le 27 juin 1780 à Saint-Martin-des-Besaces, Marie Thomasse de Baudre, fille de Robert Jacques de Baudre, écuyer, seigneur de Soubressain, avocat au parlement de Paris, ancien député de la noblesse de Vire, et d’Elisabeth de Percy, de Vire. En secondes noces, il a épousé, le 23 messidor de l’an XIII à La Ferrière-Harang Marie Charlotte Le Chartier, fille de Charles Clément Le Chartier, écuyer, sieur de Cagny, et de Charlotte Gautier. Il servit dans la Maison du roi et fut ensuite capitaine de cavalerie, chevalier de Saint-Louis. Le 1er décembre 1775, Jean-Baptiste Le Chartier, écuyer, seigneur de Loraille, demeurant à Saint-Martin-des-Besaces , lui baille le fief de la Mancellière 41. Du premier lit est issu :



A- Robert Jacques Le Chartier, qui suit.



Du second lit est issue :



B- Esther Charlotte Célina Le Chartier du Mesnil, née le 1er juillet 1807 à Saint-Martin-des-Besaces, décédée le 15 juillet 1834 à Saint-Martin-des-Besaces, épouse le 21 août 1826 à Saint-Martin-des-Besaces Achille Navet de Fougeray né le 20 floréal an XIII à Valognes, fils de François André Navet de Fougeray et de Monique Le Monnyer du Gage.



IX- Robert Jacques Le Chartier, écuyer, seigneur du Plessis, né à Saint-Martin-des-Besaces le 1er juillet 1781.



Rameau Le Chartier du Mesnil et de La Heurtaudière



V- Jean-Baptiste Le Chartier, écuyer, seigneur du Mesnil et de La Heurtaudière, est le quatrième fils de Guillaume Le Chartier, écuyer, et de Françoise Nicolle (contrairement à ce qu’affirme M. de Magny dans son Nobiliaire de Normandie et qui le dit fils de Charles, seigneur de Hertaudière et de Françoise de Guernon). Il est né le 15 mai 1689 à Saint-Martin-des-Besaces et a épousé, après contrat du 22 mai 1721 passé à Vassy 42, le 14 juin 1721 à Saint-Germain-du-Crioult Anne Marie de Malfilastre, née à Vassy le 13 novembre 1687, décédée le 3 février 1755 à La Ferrière-Harang, fille de feu Charles de Malfilastre, écuyer, seigneur de la Brisolière et de Cagny, et de Marguerite Roger, de la paroisse de Vassy. Elle lui apporte une dote de 150 livres (témoins : Henry Le Chartier, écuyer, seigneur de la Valette, Jacques Le Chartier, écuyer, seigneur de la Heurbeudière, Jacques Le Chartier, écuyer, seigneur de la Mancellière, Guillaume du Rosel, écuyer, seigneur et patron de Saint-Germain, Isaac Moulin, sieur des Parcs, Guillaume du Rosel, écuyer, seigneur de Rouvel, François de Malfilastre, écuyer, seigneur de la Heaulle, Marguerite du Rosel, Marie de Prepetit de Saint Germain). Il s’est installé à La Ferrière-Harang où il est décédé le 10 février 1766. Ils ont eu quatre enfants nés à La Ferrière :



a- Marie Anne Le Chartier, née le 2 mai 1722 à La Ferrière, épouse le 1er décembre 1758 Jacques Panel.

b- Guillaume Le Chartier, né le 3 août 1723 à la Ferrière

c- Marie Jeanne Françoise Le Chartier, née le 3 août 1724 à La Ferrière, décédée en 1753.

d- Charles Clément Le Chartier, qui suit.

VI- Charles Clément Le Chartier, écuyer, seigneur de La Heurtaudière et de Cagny, est né le 25 janvier 1727 à La Ferrière-Harang, décédé le 24 avril 1810 à La Ferrière-Harang . Il a épousé Jeanne Bernard, décédée le 9 février 1761 à l’âge de 32 ans à La Ferrière-Harang. Ils ont eu un fils :

a- Etienne Le Chartier, écuyer, né le 4 janvier 1761 à La Ferrière-Harang

Charles Clément Le Chartier s’est remarié le 31 janvier 1769 à Carville avec Charlotte Gautier, née vers 1746, décédée en 1831, fille de Pierre Michel Jean Gautier, écuyer, seigneur et patron de Carville, et de Jacqueline Françoise de Gournay. De ce deuxième mariage, il a eu huit enfants, tous nés à la Ferrière :



b- Marie Anne Le Chartier, née le 8 avril 1771 à La Ferrière-Harang, décédée le 28 novembre 1841.

c- Charles Louis Julien Le Chartier, qui suit

d- Jean Baptiste Charles Le Chartier, écuyer, né le 25 octobre et décédé le 4 novembre de l’année 1773 à La Ferrière-Harang

e-Jeanne Gabrielle Le Chartier, née le 22 février 1775 à La Ferrière-Harang

f- Jeanne Charlotte Le Chartier, née le 30 avril 1776 à La Ferrière-Harang, décédée le 30 octobre 1833.



g- Marie Charlotte Le Chartier, née le 6 juillet 1777 à La Ferrière-Harang. Elle épouse Jean Baptiste Charles Le Chartier, écuyer, seigneur du Plessis, fils de Jean Baptiste Le Chartier, écuyer, et de Julienne Catherine Le Comte.



h- Marguerin François Arnaud Le Chartier, écuyer, seigneur de Cagny, né le 27 janvier 1780 à La Ferrière-Harang, décédé le 18 septembre 1868 à Saint-Lô . Receveur de l’Enregistrement et des Domaines à Isigny, il a épousé le 27 août 1811 à La Barre-de-Semilly ( Manche ) Félicité Courtin (Courtine 43), née le 22 septembre 1787 à Saint-Lô, fille de Michel Joseph Courtin, ancien magistrat, et de Jeanne Françoise Marguerite Simon, dont il a eu une fille :



ha- Léa Le Chartier de Cagny, née le 1er mai 1819 à Saint-Lô, décédée le 23 janvier 1900 à Saint-Lô, qui épouse le 5 mai 1838 à Saint-Lô Edmond Hue de Mathan, né le 28 juin 1806 à Bayeux, décédé le 28 septembre 1875 à Saint-Lô, fils de Louis Hue de Mathan et de Antoinette Ménage de Cagny. D’où :

ha1- René Hue de Mathan 

ha2- Marc Hue de Mathan

i- Julie Jacqueline Le Chartier, née le 31 décembre 1785 à La Ferrière-Harang, décédée le 30 ma 1813.



VII- Charles Louis Julien Le Chartier, écuyer, seigneur de Cagny, né le 20 août 1772 à La Ferrière-Harang, décédé à La Chapelle-Enjuger le 13 octobre 1853. Cultivateur à La Chapelle-Enjuger, juge de paix du canton de Marigny, il a épousé le 10 nivôse an VIII à Carville sa cousine germaine Jeanne Charlotte Gautier, née le 14 juillet 1776, baptisée le 15 juillet 1776 à La Lande-Vaumont , décédée le 17 janvier 1828 à La Chapelle-Enjuger, reçue sur preuves, le 7 novembre 1787, au nombre des demoiselles qui étaient élevées dans la Maison royale de l’Enfant-Jésus 44, fille de Jean Jacques François Robert Gautier, écuyer, seigneur et patron de Carville, de la Comterie, Lieutenant de grenadiers au régiment de Caen puis lieutenant de MM les maréchaux de France au bailliage de Vire, et de Gabrielle Perrine de Moisson. Ils ont eu deux filles dont :



a- Adélaïde Clémentine Le Chartier née le 14 prairial an IX à La Ferrière-Harang, épouse le 25 février 1824 à La Chapelle-Enjuger, Adolphe Giffard, percepteur des contributions directes de Saint-Louet-sur-Lozon , né le 6 fructidor an II à Saint-Lô, fils de Nicolas Giffard et de Marie Charlotte Lécuyer.



b- Amélie Jacqueline Le Chartier, née le 13 novembre 1807 à La Ferrière-Harang, décédée le 17 octobre 1838 à La Chapelle-Enjuger, épouse le 4 juillet 1838 à La Chapelle-Enjuger Achille Navet du Fougeray, né le 20 floréal an XIII à Valognes, fils de François André Navet du Fougeray et de Monique Le Monnyer du Gage, et veuf d’Esther Charlotte Celina Le Chartier.



Rameau Le Chartier de Sédouy et de Boisnay



VIII- Michel Amand Le Chartier, écuyer, seigneur puis Marquis (1784) de Sédouy, seigneur du Mesnil, de Boisnay, né le 21 juillet 1752 à Saint-Martin-des-Besaces (parrain : Guillaume Jean Charles Le Chartier, son frère, marraine : Jeanne Charlotte Le Chartier, sa sœur). Il s’est marié le 5 mai 1779 à Guilberville et le 19 mai 1778 à La Ferrière-au-Doyen avec Anne Marie Françoise Le Bouvier, fille de Charles François Le Bouvier, écuyer, seigneur de l’Eveillerie, et de noble dame Françoise Nantier, de Guilleberville (Guilberville). Il fit comme volontaire la campagne de Corse en 1768 puis entra dans la Maison du roi avec ses frères. Ils ont eu :



A- Anne Marie Victoire Le Chartier, née le 8 août 1780 à Guilberville et décédée à Mallouet (Calvados) le 24 septembre 1780, à l’âge de trois mois.



B- François Olivier Marguerin Le Chartier de Boisnay, écuyer, seigneur de Boisnay. Né le 29 avril 1779 à Guilberville et décédé le 23 septembre 1843. Il a été maire de La Chapelle-Heuzebroq. Il épouse le 20 germinal de l’an VII à Tessy-sur-Vire Julienne Jacqueline Ganne, née le 6 mai 1778 à Granville et décédée le 29 mars 1847 à Saint-Nicolas-près-Granville, fille de Jean Julien Ganne, sieur de Beaucoudray, maire de Granville de 1776 à 1778, et de Jeanne Marie Thérèse Picquelin. D’où :



1- Marie Adèle Le Chartier de Boisnay, née le 15 août 1800 à Guilberville (Manche) et décédée le 27 septembre 1894 à Fougères (35), épouse civilement le 9 février 1829 et religieusement le 10 février à Torigny-sur-Vire, paroisse St Laurent, le comte Armand Ferdinand du Pontavice, né le 23 septembre 1797 à Fougères et décédé le 19 juillet 1868 à Fougères , fils du comte Jean Joseph du Pontavice, capitaine au régiment de Touraine, et de Renée Baston de La Riboisière. D’où deux fils.



2-Gustave Armand Le Chartier de Boisnay, né le 31 août 1803 à Guilberville.



3- Hyacinthe Zoé Le Chartier de Boisnay, née en 1807 et décédée le 10 avril 1849 à Saint-Nicolas-près-Granville épouse, après obtention en Cour de Rome d’une dispense du deuxième degré de consanguinité, le 11 août 1836 à Torigny-sur-Vire (St Laurent) Hector Ganne de Beaucoudray, né le 11 juin 1808 à Saint-Nicolas-près-Granville et décédé le 17 juin 1893 à Beaucoudray, maire de Percy de 1854 à 1861, conseiller général du canton de Percy de 1858 à 1867, fils de Jean Hyacinthe Ganne de Beaucoudray et de Anne Céleste Deslandes. D’où descendance.



C- Anne Françoise Jeanne Victoire Le Chartier, née le 29 août 1781 à Guilberville, décédée le 22 juin 1832, a épousé le 14 février 1806 à Guilberville Jean Louis Legrand d’Annerville, né le 22 novembre 1779 à Falaise, fils de Louis Pierre François Legrand, écuyer sieur d’Annerville et de Marie Madelaine Marguerite Denis de Grandprés 45. Son mari fut maire de Clécy.



D- Alexandre Le Chartier, écuyer, né le 12 août 1783 à Guilberville.



E- Marguerin Le Chartier, écuyer, seigneur de Sédouy, qui suit



F- Amand François Alexandre Le Chartier, écuyer, né le 20 avril 1788 à Guilberville



G- Jean-Baptiste François Le Chartier, écuyer, né le 15 prairial de l’an III (3 juin 1795) à Guilberville et décédé au même lieu le 12 germinal de l’an V (1er avril 1797).



IX- Marguerin Michel Le Chartier, écuyer, Marquis de Sédouy, est né le 3 octobre 1786 à Guilberville. Il a épousé, après obtention d’une dispense du troisième degré de consanguinité, le 3 septembre 1812 à Torigny-sur-Vire, paroisse St Laurent, sa cousine Charlotte Antoinette Henriette Victoire Le Chartier de La Varinière, née en 1777 à Paris, fille de Jacques Le Chartier, écuyer, seigneur de la Varinière, capitaine de cavalerie et chevalier de Saint-Louis, chef de la légion de la Manche sous le premier Empire, et de Charlotte Adélaïde Hébert de Mareil. Il est mort le 10 janvier 1820 à Torigny, elle le 14 février 1824 au même lieu. Il s’engagea à 17 ans , fit plusieurs campagnes, dans lesquelle il eut un cheval tué sous lui et reçut sept blessures. D’où :



X- Alain François Raoul Le Chartier , écuyer, marquis de Sédouy, né le 24 mai 1813 à Paris, décédé le 30 novembre 1885 à Domjean, s’est marié par contrat du 30 novembre 1839 à Paris avec Ernestine Gautier de Savignac, née en 1822, décédée le 29 août 1901 à Caen, fille de Charles Léopold Marie Gautier, vicomte de Savignac, et d’Emélie Picquelin de Grainville. D’où :

A- Alain Le Chartier, marquis de Sédouy, qui suit 

B- Olivier Le Chartier de Sédouy, né en 1844 

C- Marie Le Chartier de Sédouy, née en 1864

XI- Alain Le Chartier, marquis de Sédouy, né en 1840 et décédé le 17 janvier 1892 à Paris. Il a épousé le 21 avril 1866 à Tinleymanor ( à Mesnels en Seine et Oise selon A. du Rosel) Jeanne de Nugent, née le 26 juillet 1843 à Paris et décédée le 11 avril 1920 à Bruxelles, d’où au moins :



A- Anne-Marguerite Marie Le Chartier de Sédouy, née le 13 mars 1867 à Beuvrigny (Manche) , meurt le 25 Juillet 1944, à l'âge de 77 ans. Elle avait épousé le 21 avril 1887 à Beuvrigny Louis-Marie Stanislas Michel de Monthuchon, né le 7 juillet 1863 à Rennes, Saint-Germain (35) et décédé le 15 novembre 1935 à Monthuchon, fils de Stanislas François Louis Michel de Monthuchon, et de Marie-Camille Pinczon du Sel. D’où descendance .



B- Alain Le Chartier de Sédouy, qui suit



C- Jean Le Chartier de Sédouy, né en 1874 et décédé en 1949, épouse le 26 janvier 1905 Marguerite de Bonfils. D’où :



I- Marie-Thérèse Le Chartier de Sédouy, née le 27 juillet 1907 et décédée le 31 janvier 2002, épouse le 29 novembre 1928 Yves Jacquet de Heurtaumont, né le 7 décembre 1905 à Saint-Mard-de-Réno (Orne), décédé le 16 juin 1982 à Vire (Calvados), maire de Breuvigny de 1931 à 1977. D’où descendance.



D- Thérèse Marie Joséphine Le Chartier de Sédouy , née le 9 mars 1871. Elle est religieuse à Versaille où elle meurt le 19 juillet 1958.



E- Clotilde Le Chartier de Sédouy, née le 18 avril 1872. Elle est religieuse à Laval où elle meurt le 26 mars 1899.



XII- Marquis Alain Le Chartier de Sédouy, né le 29 janvier 1869 et décédé le 9 mai 1944, a épousé le 3 octobre 1895 à Paris Madeleine de Brémond d’Ars, née le 11 juin 1875 et décédée le 3 juin 1941, dont il a eu six enfants :



A- Marquis Alain Le Chartier de Sédouy, qui suit



B- Comte René Le Chartier de Sédouy, né le 1er octobre 1898 à Lunéville et décédé le 7 novembre 1956 à Andrésy (Yvelines), épouse le 30 avril 1924 Jacqueline de Courtois, née le 15 novembre 1902 à Toulon et décédée le 7 août 1985 à Fresnoy-en-Gohelle (Pas-de-Calais), d’où au moins :



1- Marie-Claude Solange Louise Françoise Le Chartier de Sédouy, née en 1930, épouse le 5 avril 1956 André Joseph Pierre Hugues, né le 27 janvier 1926 et décédé le 26 décembre 1973. D’où descendance.



2- Patricia Le Chartier de Sédouy épouse Albert Tailliandier, croix de la valeur militaire, fils de André Tailliandier et de Marie-Louise Cavrois de Saternault.. S.P.



3- Comte Jacques-Alain, Marie, François Le Chartier de Sédouy, né le 18 novembre 1935 à Paris (16e), décédé. Ambassadeur de France, Ministre plénipotentiaire hors classe, Conseiller d’Etat en service extraordiaire. Il épouse le 24 octobre 1963 Maïtchou Lehideux , née en 1943, fille de François Lehideux et de Françoise Renault, d’où :



a- Arielle Le Chartier de Sédouy , née en 1964, épouse François Saint-Paul, né en mars 1958, Conseiller des affaires étrangères.



b- Laure Le Chartier de Sédouy, née en 1968, épouse le vicomte Bertrand de Villeneuve-Bargemon, né en 1955, fils du vicomte Philippe de Villeneuve-Bargemon, et de Pilar Munoz de Laborde.



c- Alexia Le Chartier de Sédouy, née en 1975, épouse Marc Liffort de Buffévent, né en 1973, fils de Bertrand Liffort de Buffévent et de Catherine de Fayet.



e- Comte François-Gilles Le Chartier de Sédouy, né en 1978



C- Comte Yves Le Chartier de Sédouy, né le 9 janvier 1900 à Lunéville, et décédé le 12 mars 1958 à La Bouilladisse (Bouches-du-Rhône), épouse le 2 septembre 1924 à Versailles Madeleine de Watrigant, née le 29 novembre 1903. d’où :

 1- Thérèse Le Chartier de Sédouy, en religion

2- Brigitte Le Chartier de Sédouy, née vers 1930, épouse Philippe Rollin, fils de Jean Rollin et de Jacqueline de Lobit. d’où descendance .



3- Marie-Claire Le Chartier de Sédouy



D- Isabelle Le Chartier de Sédouy , née le 1er septembre 1901 et décédée le 28 décembre 1980 à Caen, épouse le 9 août 1921 à Saint-Lô (Manche) Charles de Ponthaud, né le 16 mars 1893 au château de Villechien (Manche) et décédé le 7 octobre 1960 à Caen, fils de Joseph de Ponthaud et de Germaine Yvonne de Banville du Rosel. D’où descendance.



E- Comte Philippe Le Chartier de Sédouy, né en 1908 à Saint-Martin-des-Besaces et décédé le 14 juillet 1998 à Saint-Pair-sur-Mer (Manche) et inhumé à Domjean. Ingénieur civil des Mines (Paris, 1930), expert auprès du bureau international du Travail. Il quitte la France pour vivre en Europe de l’Est. Il est présent lors de l’attaque de Pearl Harbort au Japon. Il ne revient en France qu’à la Libération où il reprend contact avec sa famille. Il épouse en premières noces, Le 14 octobre 1937, en Roumanie, Miora Bartoulescou dont il divorce. Il épouse alors en secondes noces, le 11 mars 1947 à Versailles, sa cousine germaine Marie-Josèphe de Brémond d’Ars, fille du vicomte Jean de Brémond d’Ars et de la vicomtesse née de Blanquet de Rouville . Ils demeuraient à Saint-Germain-en-Laye et à Saint-Pair-sur-Mer puis à Villedieu-les-Poëles et à Gauville (Manche). D’où :



1- Comte Jean Le Chartier de Sédouy, né le 1er mars 1948, épouse Pascaline Garnier. D’où :

  1a- Marie Le Chartier de Sédouy 

  1b- comte Philippe Le Chartier de Sédouy 

  1c- Isabelle Le Chartier de Sédouy 

  1d- comte Louis-Jean Le Chartier de Sédouy

2- Clothilde Le Chartier de Sédouy, née le 6 juillet 1949, épouse Ji-Fan Jin . D’où :

 2a- Constance Le Chartier de Sédouy 

 2b- Alexandra-Victoria Le Chartier de Sédouy

3- Comte Richard Le Chartier de Sédouy, né le 5 novembre 1950, attaché commercial, épouse Anne Pellerin. D’où :

 3a- Jeanne Le Chartier de Sédouy 

 3b- Sophie Le Chartier de Sédouy 

 3c- Claire Le Chartier de Sédouy 

 3d- Charlotte Le Chartier de Sédouy

4- Edith Le Chartier de Sédouy, née le 21 mai 1952



5- Comte Guillaume Le Chartier de Sédouy, né le 1er octobre 1953, épouse Jian Ping Zhao. D’où :

 5a- comte Jacques Le Chartier de Sédouy 

 5b- comte Yves-Alain Le Chartier de Sédouy

6- Comte Thomas Le Chartier de Sédouy, né le 8 septembre 1964, épouse Anne Bocquet. D’où :

 6a- Pauline Le Chartier de Sédouy 

 6b- Louise Le Chartier de Sédouy

E- Comte Michel Le Chartier de Sédouy, né le 27 février 1910 à Saint-Martin-des-Besaces.



A- comte Achille Le Chartier de Sédouy, né le 1 octobre 1896. Il meurt le 7 novembre 1955.



B- Comte Marie Joseph Le Chartier de Sédouy, né à Lunéville le 9 février 1897. Il meurt le 16 novembre 1981.



XIII- Marquis Alain Le Chartier de Sédouy, né le 9 février 1897 à Lunéville et décédé le 11 novembre 1981. Il a épousé le2 juillet 1927 à Paris Jacqueline de La Laurencie, née le 8 décembre 1900 et décédée le 1er juillet 1978. D’où :

A- Alain-Henry Le Chartier de Sédouy, qui suit 

B- Olivier Le Chartier de Sédouy, décédé âgé de 18 mois

XIV- Marquis Alain-Henry Le Chartier de Sédouy, né le 15 novembre 1929 à Paris (16e), journaliste, producteur, marié le 8 octobre 1965 à Saïdeh Hachem Khan Foroutin, née le 23 mai 1923 à Paris et décédée en mai 2002. Ils ont un fils :



XV- Comte Sébastien-Alain Le Chartier de Sédouy, né le 4 février 1971 à Paris (16e).



© Copyright Hervé-Martin Bordigoni– 2007.