De la FAUCHERIE

Guillaume CORDON, sieur de la Lande, avocat licencié en droit, sénéchal de diverses seigneuries, conseiller assesseur à Mortain, est anobli en 1593 moyennant 600 livres. Il porte : « d’azur, à trois cordons d’or en cercle les bouts noués et assemblés en sautoir ».. Il avait acquis le petit fief et manoir de la Faucherie au Mesnillard. Il a deux fils : 1Jacques, qui suit en 1., 2Julien, qui suit en 2.

1. Jacques CORDON, écuyer, sieur de la Faucherie, devenu de la FAUCHERIE en le 1er septembre 1627, épouse, en 1618, Yvonne de VAUFLEURY, d’où : 1Gilles, né vers 1620, écuyer, seigneur de la Faucherie, sans alliance 2Jean, né vers 1622, vivant en 1666 3Etienne, né vers 1625, vivant en 1666 4Jacques, qui suit en 1.1., 5Jeanne, épouse vers 1640-1650, Noël DUHAMEL de la BLANCHERE, sieur du Boisroussel, procureur à Mortain.

1.1. Jacques de la FAUCHERIE, écuyer, seigneur du manoir de la Faucherie, né vers 1637, épouse, à Mondeville le 4 octobre 1677, Jeanne MORIN de VAUGUERIN, fille de Jacques (écuyer) et Barbe LE PETIT, d’où : 1-Suzanne, épouse le 3 juillet 1707 Etienne PITOT, sieur de la Harie, fils de feu Julien et de Marie LE BOUCHER, de Tinchebray ( Orne ), 2-Emmanuel, décédé en 1707, 19 ans, 3-Françoise, née au Mesnillard le 8 mars 1682, mariée, au Mesnil-Gilbert le 5 mai 1704, avec Louis JOUAUT, sieur de Gourgoux, né vers 1676, fils de Nicolas, sieur de Logerie, et de Jeanne TURPIN, de Saint-Laurent de Cuves, 4-Suzanne, épouse le 3 juillet 1707 Etienne PITOT, sieur de la Harie, fils de feu Julien et de Marie LE BOUCHER, de Tinchebray ( Orne ), 5-Mathieu, qui suit en 1.1.1.

1.1.1. Mathieu de la FAUCHERIE, écuyer, chef du nom et d’armes, sieur du Lieu, le 23 octobre 1704, Jeanne de la CHAMBRE ; en secondes, le 12 avril 1712, Marguerite de HAUTEVILLE des GENESTAYS ; et en troisièmes noces en 1723, Julienne de SAINT-GERMAIN, veuve de Charles de MARSEUL, d’où : Du second lit : 1-René Joseph, qui suit en 1.1.1.1

1.1.1.1. René Joseph de la FAUCHERIE, écuyer, sieur du Lieu, né 1714, épouse le 17 mai 1749, Renée Françoise de la CHAMBRE, fille de Nicolas, sieur de Monbéron, et de Catherine de BILLEHEUST, d’où : 1-René Mathieu, né en 1753, épouse le 27 février 1786 à Hamelin Angélique Elisabeth de ROMMILLY, d’où une fille Eulalie épouse Armand DU MESNIL des GONDINIERES ; 2-Nicolas Julien Gabriel, émigré en 1790, épouse au Mesnil-Bœufs le 30 août 1785 le 31 mai 1785 Henriette Marguerite GAUDIN du PLESSIS, fille du seigneur du Mesnil Bœufs, postérité probable.

2. Julien CORDON, écuyer, sieur de la Lande, devenu de la FAUCHERIE le 1er septembre 1627, conseiller élu à Mortain et Receveur, épouse, en 1616, Anne de ROMMILLY, dame de Boistyrel, fille de Charles de ROMMILLY et petite-fille de Sébastien de ROMMILLY, d’où : 1-Charles, qui suit en 2.1.

2.1. Charles de la FAUCHERIE, écuyer maintenu en 1666, seigneur du Boistyrel, épouse vers 1645, Renée PITARD de BOUDE, fille de Siméon, écuyer, sieur de Boudé, et de Renée de GAUDIN, veuve de monsieur de PRACOMTAL, d’où : 1-Louis, qui suit en 2.1.1., 2- Julien, écuyer, sieur de la Breudière, décédé en 1721 sans postérité, marié, à Martigny le 30 janvier 1688, avec Jeanne de LAUBRIERE, fille d’Etienne, sieur des Mares, et de Renée LE LANDOIS, de Tinchebray, 3-Gilles, qui suit en 2.1.2..

2.1.1. Louis de la FAUCHERIE, écuyer, sieur de la Lande et du Boistyrel, décédé le 11 septembre 1711 au Boistyrel âgé d’environ 67 ans, épouse, au Buat le 17 septembre 1676 en 1676 Louise du BUAT, née au Buat le 13 mai 1654, décédée en 1706, fille d’Etienne, écuyer, seigneur et patron du Buat, et de Marie GUICHARD, d’où : 1Julien, qui suit en 2.1.1.1. ( à moins qu’il ne s’agisse du même Julien de la FAUCHERIE, fils de Charles et de Renée PITARD – il ne semble pas ), 2Gilles Louis, chevalier du Boistyrel, décédé le 8 mars 1731 au Mesnil-Boeufs

2.1.1.1.Julien de la FAUCHERIE, écuyer, sieur de la Lande et du Boistyrel, décédé au Mesnil-Bœufs le 11 décembre 1721, épouse, en 1ères noces Anne QUETIL et, en secondes noces Marie Claude de VAUFLEURY, décédée le 10 décembre 1723, d’où : Du premier lit : Françoise, mariée, à Saint-Brice-de-Landelles le 31 janvier 1705, avec Pierre de SAINT-PAIR, écuyer, sieur de Guillaumier, fils de Pierre et de Julienne BREVIAIRE. Du second lit : Louise Gillette, née à Martigny le 25 novembre 1697, Françoise Gillette, née à Martigny le 26 décembre 1698, décédée à Martigny en février 1699, Françoise, née le 20 mars 1701, baptisée à Martigny le 3 mai 1703, décédée à Martigny le 29 juin 1703, Jeanne Françoise, née à Martigny le 26 avril 1703, Jean Louis, qui suit en 2.1.1.1.1., Suzanne Michelle, née à Martigny le 7 avril 1706.




2.1.1.1.1. Jean Louis de la FAUCHERIE, écuyer, seigneur du Boistyrel, né à Martigny le 16 octobre 1704, décédé au Mesnil-Bœufs le 23 novembre 1745, épouse, en 1734, Marie Anne de TESSON de la GUERINIERE, décédée au château de Bois-Tirel au Mesnil-Bœufs le 21 décembre 1784 en 1784, fille de Thomas, écuyer, sieur de la Guérinière, et de Marie Anne de la BROISE, du Grand-Celland, d’où : 1-Marie Jeanne Louise, née le 9 juillet 1735 au Mesnil-Bœufs où elle épouse le 19 janvier 1761 François Paul CERTAIN, écuyer, contrôleur des actes à Pont-Audemer puis conseiller secrétaire du Roy, assassiné en 1793. 2-Jean Louis Claude, né le 19 novembre 1736, baptisé au Mesnil-Bœufs le 21 novembre 1736, en 1736 et décédé en 1788, 3-Jeanne Marguerite ( alias Marie ), née le 22 octobre 1737, baptisée au Mesnil-Bœufs le 24 octobre 1737, en 1737 et décédée en 1754 4-Anne Louise Françoise, née au Mesnil-Bœufs le 2 novembre 1738 1738 et décédée en 1755, 5-Pierre Louis, né le 25 août 1740, baptisé au Mesnil-Bœufs le 25 août 1740 en 1740, 6-Jean Julien, né au Mesnil-Bœufs le 20 décembre 1741 en 1741 et décédé au Mesnil-Bœufs le 5 septembre 1744 en 1744, 7-Gillette, née au Mesnil-Bœufs le 6 mai 1743 en 1743, épouse, au Mesnil-Boeufs le 14 juin 1765 Charles de HAUTEVILLE, chevalier seigneur des Genestays.

2.1.2. Gilles de la FAUCHERIE, écuyer, sieur de la Fouquerre en 1673, épouse, vers 1680, Anne de FLEURY, décédée à Martigny le 19 février 1725 ( 69 ans ) en 1725, fille de Guy FLEURY, conseiller élu à Mortain, sieur de Chaudefosse et de Gillette BROUARD, d’où : 1-Louis, qui suit en 2.1.2.1., 2-Guy, curé de Romagny, décédé le 10 février 1746, 3-Gillette, épouse à Martigny le 1er mars 1707 le 1er mars 1709 Mathurin PONTHAUD, avocat, sieur des Granges, fils de Julien, sieur des Granges, avocat, et de Marie LE BIGOT, 4-Gilles, écuyer, sieur Lanbadays, décédé le 27 janvier 1722 (36 ans), épouse à Martigny le 21 août 1719 le 31 août 1719 Marthe Françoise de la BARBERIE, fille de Jean, écuyer, et de Marguerite FERRON, postérité inconnue, 5-Louise, née vers 1683, décédée à Saint-Hilaire-du-Harcouët le 8 janvier 1729, mariée, à Saint-Hilaire-du-Harcouët le 31 janvier 1715, avec Etienne de la TOUCHE, écuyer, sieur de la Cochaisière, né vers 1690, fils de Henry, écuyer, et de Jeanne DUPONT, de Villechien.

2.1.2.1. Louis de la FAUCHERIE, écuyer, sieur de la Breudière, décédé à Martigny le 20 février 1732, en 1732 (56 ans), épouse, en premières noces, à Martigny le 20 novembre 1704 en 1704, Elisabeth Renée DAVY, décédée à Martigny le 21 novembre 1719 en 1719 (52 ans), fille de Jacques, écuyer, sieur de la Ponnière, et de N… de CAMPROND, et, en secondes, après obtention d’une dispense du troisième degré de consanguinité, le 31 août 1723 à Romagny, Jacqueline COUSIN des LOUVELLIERES, veuve de Brice LE CROSNIER du TEIL, fille de Siméon Michel, sieur des Louvellières, conseiller du Roi, lieutenant civil et criminel en l’Election de Mortain, et de Françoise GALLERY, d’où : Du premier lit : 1-Renée Françoise, née à Virey en 1706, 2-Guy, né à Virey en 1707, 3-Anne Louise Elisabeth, née à Virey en 1708, mariée, à Romagny le 5 octobre 1732, avec Louis de la BARBERIE, écuyer, sieur d’Avalis, fils de Jean Baptiste et d’Anne TESSON. Du second lit : 1-Marie Jacqueline Louise, née au Teilleul le 14 octobre 1726, mariée, à Saint-Cyr-du- Bailleul le 5 septembre 1742, avec Charles François de MARSEUL, écuyer, fils de Charles François, écuyer, sieur de Banneville, et de Marie Marthe HUBERT.

Sources : 130 J archives de Saint-Lô