THIERREE de CAMPULEY

Famille originaire du Campuley, hameau de Ménerval (canton de Gournay-en-Bray), dont la généalogie remonte au XVe siècle.

Armes : « de gueules semées de trèfles d’or. » ou « fascé d’or et de sable de quatre pièces. »

I. – Jehan THIERREE, seigneur de Campuley, vivant en 1400. Dont :

II. – Guillaume THIERREE, seigneur de Campuley. Dont :

III. – Guillaume THIERREE, vicomte de Gournay-en-Bray, bailli de Longueville, décédé en 1521. Dont :

IV. – Nicolas THIERREE, écuyer, sieur de Bourricourt et de Campuley, marié à Isabeau LE CHARPENTIER (cités en 1559). Dont :

1.François THIERRE, qui suit. 2.Charles THIERREE1, écuyer, marié à Ne. LANGLOIS de GUILLEMESNIL. 3.Louis THIERREE, seigneur de Bourricourt 4.N. THIERREE. Dont : a.Jean THIERRE (cité en 1574).

V. – François THIERREE, écuyer, sieur de Campuley et de Bourricourt (cité en 1559), marié à Anne LOUVET. Dont :

1.Christophe ? THIERREE. 2.René THIERREE de CAMPULEY, qui suit.

VI. – René THIERREE de CAMPULEY, écuyer, seigneur de Campuley (cité en 1574), marié à Marthe de CROISMARE. Dont :

1.Elisabeth THIERREE de CAMPULEY, mariée à Nicolas d’AVERHOULT, seigneur de Mont-Aymé. 2.François de CAMPULEY, qui suit. 3.Nicolas THIERREE de CAMPULEY. 4.René François THIERREE de CAMPULEY.

VII. – François de CAMPULEY, chevalier, seigneur de Saint-Ouen et de Gaillonet2, marié, le 13 août 1634, à Christine LE VER, fille de Flour LE VER3, écuyer, seigneur de Caux, de Pray, de la Vassourie et de Framicourt, capitaine de Saint-Riquier, et de Charlotte de GAILLARDBOIS. Il obtient le droit de changer le nom de THIERREE en celui de CAMPULEY par lettre de commutation du 22 avril 16694. Dont :

1.Jacques de CAMPULEY, chevalier, seigneur de Ménerval, de Gaillonnet et de Neufmoulins, décédé en 1709, marié à Anne Catherine Françoise de GOUFFIER, dame de Morvilliers, décédée en 1728. 2.Joseph de CAMPULEY, qui suit. 3.Catherine de CAMPULEY, mariée le 11 janvier 1676, à Rouen, paroisse Saint-Nicaise, à Adrien de BEAUDOUIN, fils de Jacques de BEAUDOUIN et d’Anne LE RENARD. 4.Marie Madeleine de CAMPULEY, mariée le 11 février 1672, à Rouen, paroisse Saint-Nicaise, à Jean Baptiste ROUSSEL, fils de Jean ROUSSEL, seigneur de Frémont, de Hautot et de Bornambusc, et d’Adrienne de PELLETOT, dame de Clercy.

VIII. – Joseph de CAMPULEY, chevalier, seigneur de Fricourt et des Angles, marié, en première noce à Charlotte Françoise de SENS. Laquelle descendait de Guillaume de SENS, qui représentait le Tiers-Etat aux états généraux de 1556. Il se maria en seconde noce à Françoise LE SUEUR, veuve en 1707. Dont du premier lit :

1.Joseph de CAMPULEY. 2.Louis Charles Jacques de CAMPULEY, qui suit. 3.Anne Marie Geneviève de CAMPULLEY, née le 11 septembre 1696, à Rouen, mariée le 27 juillet 1716, à Rouen, paroisse Saint-Nicaise, à Henri Guillaume d’AUXAIS, écuyer, seigneur et patron de Notre-Dame-d’Allonne, seigneur du Breuil, de Sortosville et de Bunehou, né le 29 juin 1689, à Notre-Dame-d’Allonne, décédé le 4 juin 1754, fils d’Henri Joseph d’AUXAIS, écuyer, seigneur du Breuil et d’Auxais, sieur de Bunehou, et d’Adrienne Jeanne Léonore de HENNOT.

IX. – Louis Charles Jacques de CAMPULEY, dit le Chevalier de Fricourt, marié à Louise POTIN de BEAUFOND. Dont :

X. – N. de CAMPULLEY, décédé sans hoirs.

Mais aussi :

Thomas de CAMPULEY, parrain d’une cloche de l’église de Ménerval en 1626. Philippe Joseph François de CAMPULEY, marié à Catherine MIFFANT, fille de Charles MIFFANT, baron d’Englesqueville en 1664 (Armes : « d’azur, à têtes pucelées coiffées d’or. »). Charles François de CAMPULEY, cité dans une liste de notables de la ville de Rouen, le 15 juin 17735.

Alliances

d’Auxais, d’Averhoult, de Beaudouin, de Croismare, de Gouffier, Langlois de Guillemesnil, Le Charpentier, Le Sueur, Le Ver, Louvet, Potin de Beaufond, Roussel, de Sens.

Fiefs et possessions

Angles, Bourricourt, Campuley, Fricourt, Gaillonnet, Ménerval, Neufmoulins, Saint-Ouen.

Sources :

Recherches de la Galissonnière. Potin de la Mairie (Recherches sur le Bray Normand et le Bray Picard). Michel Coffin (Promenade géographique, historique, touristique au cœur du Pays de Bray). Notes de M. Hervé Lainé, réalisé à partir du cabinet d’Hozier 319 (BN)